Durant des années, si un collaborateur claquait la porte ce n’était pas un souci du fait que le marché du travail était important. Aujourd’hui, bien que le marché de l’emploi soit encore plus important, dans un souci d’optimisation et d’économie, il devient ennuyeux de perdre un bon collaborateur.

RPS

Et pour cause, investissement, formation, réseau, entente, accord, travail, résultat, autant de qualificatifs pour regretter ce bon élément à en oublier ses défauts. Surtout que ce bon élément intégrait des objectifs et plans de carrière.

Dans l’article ci-dessous, je lis qu’il y a un sentiment de tromperie pour l’employeur! Il n’est pas développé que cette tromperie provient le plus souvent du recruteur et de l’entreprise. Si la donne n’a pas été claire à l’origine des échanges et surtout, si elle n’a pas été respectée, ce bon élément véhiculera une image négative de l’entreprise et ses collaborateurs. Le fait même qu’il soit recruté ailleurs suffit à inscrire un point noir à cette image et diminuera la crédibilité avec tout ce qui peut en découler dont des actes de malveillance contre l’entreprise.

Pourquoi un bon collaborateur démissionne et comment y remédier

Les alertes ont elle été détectées?
Qu’a- t’on écouté de ce bon élément qui a forcément du faire passer des messages?
Qu’a- t’on relevé dans son comportement indiquant que quelque chose ne va pas?
A- t’on cherché à échanger avec lui?
A- t’on analysé son propre environnement?
Se remet-on en question?
ETC….

Les incidences d’un départ de bon élément vont déstabiliser son équipe et d’autres qui travaillaient avec lui, mais aussi ses relations extérieures, ses projets en cours… Avec un vide d’incompréhension que LUI on ne l’ait pas entendu, pire, laissé partir! Si un conflit larvé existe, il va se réactiver, voire s’envenimer et faire une hémorragie de démissions sous plusieurs formes : du manque d’envie de faire à la démission de son poste, de la grève au repli, du burn-out au suicide…

Les risques psychosociaux ont un vaste champ d’action qui doivent aussi intégrer ces bons éléments qui font passer des messages. Ces profils-là sont rarement expressifs. Ils sont plus discrets, laissent peu apparaître d’information ou comportement au début de leur déception, expriment finement une envie d’améliorer, un besoin, une suggestion,  se renferment plus sur eux ou s’esclaffent de rien, modifient leur approche concernant les gens dont ils sentent qu’ils ne l’écoutent pas, diminuent ses résultats et son implication sans que cela se décèle réellement. Et si ils ne peuvent démissionner pour X ou Y raisons, ils démissionneront de la vie.

Pour rappel, depuis 10 ans, je travaille sur de nombreux cas de victimes de RPS, principalement des cadres et dirigeants. Le suicide par option n’est pas à prendre à la légère et convient très bien aux bons éléments. C’est l’affaire de tous les acteurs (IRP, Médecine du travail ….) dans la boucle du RPS, mais aussi de leurs supérieurs dont les dirigeants.

Nadine TOUZEAU
Analyste Comportementale et Environnementale
Spécialisée Risk psychosociaux

>>>>>>>>>

For years, if an employee slammed the door it was not a concern because the labor market is important. Today, although the labor market is even more important in the interests of optimization and economy, it becomes annoying to lose a good employee.

And due to investment, training, networking, understanding, agreement, work results, as many qualifiers to regret this good element forget its faults. Especially that this good element integrated goals and career plans.

In the article below, I read that there is a feeling of deception for the employer! It is not developed this deception comes most often the recruiter and the firm. If the situation was not clear at the origin of trade and especially if it has not been respected, the good element convey a negative image of the company and its employees. The fact that he is recruited elsewhere sufficient to register a black spot in this image and diminish the credibility with all that which may result acts of malevolence against the company.

Do the alerts have been detected?
What we listened to the good element that has inevitably convey messages?
What was observed in his behavior that something is wrong?
Was is looking for you to share with him?
Do we analyzed its own environment?
Will be questioned?
ETC ….

The impact of a good starting element will destabilize his team and others who worked with him, but also its external relations, ongoing projects … With a misunderstanding void we did not hear him, worse let him go! If a latent conflict exists, it will reactivate or provocate an hemorrhage of resignations in several forms: lack of desire to give once’s resignation, strike to the withdraw, burnout to suicide .. .

Psychosocial risks have a wide field of action must also integrate these good elements that convey messages. These profiles are rarely expressive. They are more discreet, leave little information or behavior emerge early in their disappointment, finely expressed a desire to improve, a need, a suggestion , will contain about them roar out or anything, alter their approach to people he feels they do not listen, decrease its results and its involvement without this actually detect. And if they can not resign for X or Y reason, they will resign from life.

Remember, for 10 years I have worked on many cases of victims of RPS, mostly managers and executives. The suicide option is not to be taken lightly and very well suited to good people. It is the responsibility of every actor (IRP Occupational medicine ….) in the loop of RPS, but also their superiorswhose executives.

Nadine TOUZEAU
Environemental and behaviour analyst
specialized psycho social risk

Publicités
commentaires
  1. LinkeDin
    Franck Lecluse GEORGE :  » un lien sympa : http://vaincre-les-risques-psychosociaux.fr/quel-type-de-victime-etes-vous/ – Le site de Nadine TOUZEAU est excellent merci à vous ! »

    J'aime

    • Merci Franck, ce lien évoque en effet des grandes lignes dont une chose importante :le schéma que tout profil a, mais dont certains ont été abîmés durant l’enfance. Et en effet, cela se révèle vers 35 ans, selon des statistiques, mais aussi mes propres constatations. Il ne faut pas sous-estimer ce phénomène que des manipulateurs reconnus aiment à alimenter pour détruire ce type de profil très fragilisés.

      J'aime

  2. LinkedIn
    GEORGE ANGHEL : « C’est très intéressant , je vois ça tous les jours dans tous les aéroports mais aussi dans la vie de tous les jours , que ça soit dans la Sécurité comme dans la Sûreté aussi. »

    J'aime

  3. Via LinkedIn
    Pascal MAES: « DE plus un bon élément qui part à la concurrence peut être un coup très dur à la société qui l’a licenciée, en effet il ne faut pas oublier que plus de 60 % des salariés quittant une entreprise partent avec les données de l’entreprise (je le constate souvent lors de constat avec huissier). SI en plus le contrat de travail initial est mal rédigé cela peut conduire à des très gros problèmes économiques voir une fermeture de l’entreprise en fonction de sa taille (Déjà vu…) »

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s