Si de nombreux articles expliquent comment repérer un pervers narcissique, ils effleurent les méthodes afin de se sortir et d’éviter ce type de profil.

http://sante-medecine.journaldesfemmes.com/faq/6867-pervers-narcissique-pn-definition-et-processus

Dans cet article, que je trouve pertinent, un parmi tant d’autres, je vais en reprendre la définition : « Le terme de « perversion narcissique » a été utilisé la première fois en 1986, dans un ouvrage du psychanalyste français Paul-Claude Racamier. D’autres auteurs ont depuis repris et étayé ce terme pour décrire une psychopathologie reposant sur la manipulation mentale. Elle permet à un individu d’exercer une emprise sur un autre. La pathologie comprend donc deux aspects : les troubles narcissiques et la perversion. ».

Il est à noter que dans les pays anglosaxons, cette pathologie est considérée comme psychiatrique et classifiée en 3 familles :

  • Manipulateur (toute personne prenant plaisir à faire du mal sur autrui en manipulant mentalement, dévalorisant, mentant, faisant pression, etc, sur un individu dans le but d’avoir la main mise et détruire la personne)
  • Manipulateur pervers (idem ci-dessus avec une perversion relative a des maux et actes plus importants mentalement, psychologiquement et physiquement)
  • Manipulateur pervers sexuel (idem ci-dessus avec des déviances sexuelles souvent violentes), certains serial violeurs ou killers ont ce profil.

Je précise que cette classification de manipulateur ne concerne en rien la manipulation dont tout un chacun use chaque jour dans la séduction, l’envie de convaincre, etc. Tant qu’on ne cherche pas à détruire autrui, il ne s’agit pas d’une pathologie psychiatrique.

pervers narcissique

Si les résultats des actions de ces manipulateurs ou pervers narcissiques sont similaires sur les grandes lignes, elles ne le sont pas lorsque l’on appréhende la victime afin de la sortir de ce circuit infernal de manipulation dont le célèbre triangle de Karpman (ou triangle dramatique) en illustre le scénario relationnel entre des manipulateurs et leurs victimes.

C’est ce qui fait la différence pour réussir à sortir les victimes de ce schéma infernal. L’attitude à tenir est dans la contradiction de l’alimentation des positions tantôt victime, puis sauveur, puis persécuteur. Selon le profil de la victime, son état mental et psychologique (surtout les personnes ayant déjà une pathologie psychiatrique, je pense au bipolaire), sa volonté (un élément vital dans le processus, n’oublions pas que la plupart des victimes ont le syndrome de la femme battue), un processus comportemental et verbal est mis en place afin que les attentes destructrices glissent sur la victime. En apparence par ce que la victime aura ensuite besoin de quelques mois de séances avec un psychothérapeute ou coach ayant de solides bases en psychologie.

Le schéma des victimes attire les manipulateurs ou pervers narcissiques. C’est un postulat à intégrer qui exige qu’une fois la victime « soignée » de ces maux, sachant qu’il restera toujours de stigmates, elle doit se protéger de ces profils dont elle est une proie facile.

Pour reformuler, il faut sortir la victime des griffes du manipulateur ou pervers narcissique avec une technique verbale et comportementale remettant la victime en position imperméable. Puis, il faut soigner psychologiquement cette victime en travaillant sur la source qui attire et retient ces manipulateurs ou pervers narcissiques. Enfin, la victime devra apprendre à déceler et sortir des manipulations des pervers narcissiques puisque son profil les attire.

3 étapes différentes, efficaces offrant une reconstruction, nettoyant de la pollution qu’on fait ces manipulateurs ou pervers narcissiques et activant une propre protection afin que la victime ne soit plus atteinte par ces malades psychiatriques.

Chaque personne ayant côtoyé un manipulateur ou pervers narcissique doit faire ce travail, même et surtout si elle considère que « ce n’est rien! ça passera, il est parti, ça ne m’atteint pas! ».

Personne ne sort indemne de ces profils lâches et pas aussi intelligents qu’ils veulent laisser paraître. Une chose est certaine, c’est que si les manipulateurs ou pervers narcissiques sont attirés par vous c’est que vous avez tous en communs :

  • la gentillesse, l’envie de servir, d’aider, la compassion, la notion de service,
  • l’intelligence, la culture, du savoir,
  • l’envie de bien faire, bien accomplir,
  • un résultat pertinent, intéressant, une réussite,
  • une faiblesse émotionnelle qui vous rend « coupable »,
  • un certain physique, un attrait financier, un environnement aisé et/ou de belles choses autour de vous…

Notre société a développé ce type de profil et faute de s’en être occupé, laissé se développer. Il ne comprennent même pas qu’ils soient pervers narcissiques ou manipulateurs d’autant que leur capacité à développer leurs manipulations s’accroissent au fil des résultats. Aucune entreprise de taille conséquente n’est à l’abri de cela : si on sort du circuit le manipulateur pervers qui œuvrera ailleurs par la suite, les victimes sont laissées trop souvent pour compte. On peut très bien s’en sortir à en être bien plus fort, à condition de les révéler tels qu’ils sont et de les combattre tout en se soignant soi-même.

Un pervers narcissique ou manipulateur ne se voit pas et ne se considère pas en tant que tel, pas plus ses victimes. C’est à nous, personnes sorties de ce circuit, de les déceler et « soigner ».

Nadine TOUZEAU
Spécialisée risques psychosociaux
Analyste comportementale, profiler, net-profiler

>>>>>>>>>>>>

Perverse and narcissistic: RPS should not be overlooked

While many articles explain how to spot a narcissist perverts, they brush methods to get out and avoid this type of profile.

In this article, I find relevant, one among many, I’ll use the definition: « The term » narcissistic perversion « was first used in 1986 in a book of French psychoanalyst Paul-Claude Racamier . others have since picked up and supported this term to describe a psychopathology based on mental manipulation it allows an individual to exercise control over another pathology therefore comprises two aspects:.. narcissistic disorder and perversion. « .

Note that in English-speaking countries, this pathology is considered psychiatric and classified into 3 groups:

  • Manipulator (anyone taking pleasure in doing evil on others by manipulating mentally, belittling, lying, lobbying, etc., on an individual in order to have set hand and destroy the person)
  • Perverse manipulator (as above with relative perversion aches and acts more important mentally, psychologically and physically)
  • Sexual pervert manipulator (as above with often violent sexual deviance), some serial rapists or killers have that profile.

I specify that this classification manipulator nothing to do with the handling of which everyone uses every day in seduction, the desire to convince, etc. Until we were ready to destroy others, it is not a psychiatric disorder.

If the actions of the results of these manipulators and perverse narcissists are similar in outline, they are not when one apprehends the victim in order to get out of this vicious manipulation circuit including the famous triangle Karpman (or drama triangle ) illustrates the relational scenario between handlers and their victims.

This is what makes the difference to successfully exit the victims of this infernal scheme. The attitude to take is in the contradiction of supply positions sometimes victim and Sauveur and persecutor. Depending on the profile of the victim, his mental and psychological state (especially those with previous psychiatric disorder, bipolar I think), his will (a vital element in the process, do not forget that most of the victims syndrome battered woman), behavioral and verbal process is set up so that destructive expectations glide over the victim. Apparently by the victim will then need a few months of sessions with a psychotherapist or coach with a strong foundation in psychology.

The scheme attracts the manipulators of the victims or narcissistic pervert. It is a postulate that requires integrating once the victim « careful » of these evils, knowing that he will always remain stigmas, she must protect these profiles she is easy prey.

To reformulate, you must remove victim from the clutches of perverse or manipulative narcissist with verbal and behavioral technique handing the victim waterproof position. Then, we must treat the victim psychologically working on the source that attracts and retains these manipulators or narcissistic pervert. Finally, the victim will have to learn to identify and remove perverse narcissistic manipulation since profile attracts.

3 different stages, offering effective reconstruction, cleaning the pollution we do these manipulators or narcissistic perverse and activating its own protection so that the victim is most affected by these psychiatric patients.

Each person who rubbed a narcissistic or perverse manipulator must do this job, even and especially if it considers that « it is nothing! It will pass, he is gone, it does not affect me ».

Nobody comes out unscathed from these cowardly profiles and not as smart they want to let it show. One thing is certain, is that if the manipulators or perverse narcissists are attracted to you is that you all have in common:

  • the kindness, the desire to serve, to help, compassion, service concept,
  • intelligence, culture, knowledge,
  • the desire to do well, well done,
  • a relevant result, interesting, successful,
  • an emotional weakness that makes you « guilty »
  • some physical, financial attractiveness, easy environment and / or beautiful things around you …

Our society has developed this type of profile and fault to be busy, allowed to develop. He does not even understand that they are perverse or narcissistic manipulators especially as their ability to develop their manipulations are growing over the results. No sizeable business is immune to this: if you leave the circuit perverse manipulator who will work elsewhere later, victims are left too often for account. We can easily get out to be much stronger, as long as they are revealing and combat while caring self.

A narcissistic perverse or manipulative is not seen and does not consider as such any more victims. It is for us, people of this circuit outputs, detect and ‘cure’.

Nadine TOUZEAU
Specialized psychosocial risks
Behavioral Analyst, profiler, net-profiler

Publicités
commentaires
  1. Via LinkedIn
    Najat LAKHRIB : « Merci beaucoup c’est très intéressant…mais c’est vraiment dommage et « injuste » de souffrir à cause de nos qualités et valeurs humaines… »

    J'aime

  2. Théorisque dit :

    Si je n’avais pas autant ri en découvrant votre « joker », je me serais senti manipulé à la lecture de votre dernier paragraphe :-). Merci d’avoir pris le temps de me répondre, j’apprécie ce que vous faites !

    Aimé par 1 personne

  3. Théorisque dit :

    Je comprends mieux votre développement. Et je m’excuse pour la longueur de mon commentaire… 🙂 Dites-moi s’il est évident que les conséquences des actions du pervers narcissiques sur son environnement doivent être jugées (et certainement condamnées), reconnaître juridiquement la perversion narcissique poserait-il un problème ? Peut-on en donner une définition claire et précise qui résisterait aux acrobaties oratoires des avocats ? Beaucoup de personnes ont déjà assez de mal à voir le sadisme autrement que par ses manifestations sexuelles (http://www.journeesdaccords.com/documents/articles/18-nicole-jeammet-un-sadisme-ordinaire). Au fait quelle est la différence entre un sadique et un pervers narcissique ?

    A cela il faudrait ajouter ce que les allemands nomment la Schadenfreude (joie maligne) et dont on observe les effets dévastateurs sur les réseaux sociaux et les répercussions indirectes quotidiennes :

    http://www.saphirnews.com/Racisme-il-menace-son-salarie-espece-de-musulman–de-le-decapiter_a21102.html

    http://www.europe1.fr/faits-divers/a-10-ans-il-menace-un-maitre-nageur-de-legorger-2508595#utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

    « S’il [l’homme] a des raisons momentanées pour être heureux lui-même, il n’en accumule pas moins les malheurs du prochain, comme un capital dans sa mémoire, pour le faire valoir dès que sur lui aussi le malheur se met à fondre : c’est là également une façon d’avoir une « joie maligne ». » Nietzsche

    « La méchanceté n’a pas pour but le mal d’autrui pour lui-même, mais notre propre jouissance, celle par exemple d’un sentiment de vengeance ou d’une excitation nerveuse plus intense. La moindre taquinerie suffit à montrer quel plaisir on éprouve à exercer sa puissance sur l’autre et à en tirer le sentiment stimulant de sa supériorité. Or, y a-t-il en l’occurrence quelque chose d’immoral à prendre plaisir au déplaisir d’autrui ? La joie de nuire est-elle diabolique, comme le dit Schopenhauer ? Dans la nature pourtant, nous trouvons bien notre plaisir à briser des branches, arracher des pierres, nous battre avec des bêtes sauvages, et ce pour prendre conscience de notre force. » Nietzsche

    Enfin je voudrais quand même faire remarquer que le sous-entendu de l’amoralité ou du moins de la déviance du pervers narcissique est bien présent dans votre propos. Étant donné que vous l’opposé (le pervers narcissique) à des individus ayant en commun : »gentillesse, l’envie de servir, d’aider, la compassion, la notion de service, l’intelligence, la culture, du savoir… » Autrement dit des individus avec des valeurs et des qualités morales. Par ailleurs, les mots « pervers » et « narcissique » portent en eux cette amoralité. Peut-être un peu à tort quand il s’agit du narcissisme puisqu’il est le fondement même de la confiance en soi (Rousseau). Mais là n’est pas le débat…

    J'aime

    • On y va pour les longs posts, avec plaisir, c’est très riche 🙂
      Il faut juger tout acte répréhensible qui tente à détruire ou faire du mal à autrui. Mais, de part expérience, certains manipulateurs ont eu même été manipulés et connaissent ce schéma ou ont subi des traumas et peuvent eux-même être « soignés »! D’où les niveaux définis dans la culture anglosaxonne qui permettent de convenir d’un profil plus ou moins important concernant cette pathologie.
      Concernant l’univers juridique, je sors mon joker! Les Lois sont faites pour être contredites et permettre aux avocats de s’engraisser. A partir de là, c’est selon plusieurs facteurs que les conclusions se feront.
      Le sadique a volonté et pulsion de faire du mal surtout physiquement sur autrui. L’acte est prémédité et rapide tant dans l’envie que le besoin de le faire et il y a un réel besoin. Par exemple, le sadique aimera à faire crier des enfants et voir leur visages effrayés, entendre les cris du fait de ses actes. Le manipulateur préférera prendre le dessus sur la personne et aimera la voire soumise, diminuer mais pour se valoriser lui. La notion d’entendre que l’autre à mal alimente sa pathologie de sadique d’où l’importance de faire mal davantage physiquement. Alors que le manipulateur pervers est souvent inconscient du mal qu’il fait. Majoritairement, il ne reconnait même pas les accusations qu’on lui porte! Le sadique usera d’ingéniosité pour développer son « addiction » et ses pulsions alors que le manipulateur peut rester au premier degré sans jamais franchir le niveau 2 (suivant là encore mes écrits).
      Il y a davantage d’affaires criminelles du fait de sadique que de manipulateur même pervers sexuel! Le manipulateur entrainera, selon certains profils et contextes, une ou plusieurs personnes au suicide par la manipulation psychique. Le sadique donnera obligatoirement la mort avec des tortures si tel est son objectif. Un sadique n’a pas que des pulsions sexuelles, il peut aimer découper une personne, la torturer sans aucun acte sexuel.
      Ces profils ne sont que très peu comparables sauf au mal qu’ils font à autrui.

      J'aime

    • Sur les propos « joie maligne » qui existent depuis tant d’année sans même que certains y prêtent attention que dire : la bêtise, la manipulation, la colère, etc. C’est dans l’esprit de traiter quelqu’un de « grosse vache » ou « abruti de première ». Si c’est répété, on peut en effet rentrer dans un schéma manipulateur ou perversion narcissique! Il faut être bien évidemment prudent, ce genre de propos peut aboutir à l’acte.
      Vous êtes plus experts que moi afin de savoir travailler ces pathologies psychologiques.
      Je constate que l’acte est instantané, non prémédité,vif voire violent verbalement, pouvant éventuellement être illustré physiquement. Là encore, si ce n’est pas répétitif, il faut canaliser la personne, l’éduquer sur le sujet, le soigner, etc. Je n’approuve pas pour autant, mais qui n’a pas eu de propos qui dépassent la pensée!
      Nietzsche l’exprime bien! Il évoque le sujet de l’impulsion comme de l’éventualité d’aller jusqu’à la manipulation.
      Concernant votre dernier paragraphe, c’est votre interprétation, ainsi que je vous le disais et je la respecte une fois de plus. 🙂
      Bien à vous

      J'aime

  4. Via LinkedIn
    FRENCH RAFALE: « Excellent Post ! En effet, les Persers Narcissiques sont un « fléau » pour les entreprises.. Car ils sont souvent situés très haut dans la Hiérarchie ! Et très intelleigents ! Comme Nadine le signale.. Is sont désormais inscrits dans la Loi RPS ! De fait, le CHSCT peut être un bon allié pour les DRH, pour « tenter » de s’en débarasser ! »

    J'aime

    • Merci French Rafale.il est vrai que ces pervers narcissiques ont des intelligences très développées et son attirés par plus forts qu’eux bien souvent afin de se mesurer.Mais leur cible est à tout niveau et selon quelques critères décrits dans l’article.Les effets sont graves et cette Loi RPS, si elle est bien appliquée en entreprise dont de nombreux IRP sont des acteurs précieux, permettra d’endiguer des souffrances et manques de résultats, notamment.

      J'aime

  5. Théorisque dit :

    Merci Mme TOUZEAU pour cette article. Néanmoins je ne suis pas certain d’avoir tout compris. En effet, vous dépeignez le pervers narcissique comme un individu amoral et vous le qualifiez de « manipulateur » par trois fois. En tant que psychologue, quelle différence faites-vous entre les pervers narcissiques et les leaders politiques (entre autres) sachant que les gouvernements utilisent les mécanismes de la propagande pour se maintenir au pouvoir ? Cela n’étant pas toujours dans l’intérêt du peuple.

    J'aime

    • Bonjour Théorisque.
      Merci pour vos propos et votre message qui permettent de mettre en avant une différence culturelle fondamentale dans l’analyse, la définition et l’approche. En France, le pervers narcissique, ainsi que je l’écris, est défini de manipulateur à 3 échelons dans d’autres pays. Les origines sont anglosaxonnes. D’où le déroulé de cet article !
      L’approche, l’analyse, la méthode pour définir le pervers narcissique et « soigner » la victime, sont différents de ce que j’ai vu en France avec certains de vos confrères (et parfois amis).
      Par exemple, vous pensez que, je vous cite, je dépeins un individu amoral : je ne le juge pas. C’est votre propre interprétation qui se respecte entièrement. Ces manipulateurs ou pervers narcissiques ont, selon eux et même des personnes extérieures à leur pathologie, une morale!
      La différence culturelle de l’approche oblige de fait à ce que le résultat soit différent! Je ne fais le procès de personne. D’où la grande pertinence de votre post.
      La manipulation en 3 classifications qui, je le rappelle, est considérée dans de nombreux pays dans le monde comme une pathologie psychiatrique depuis des années et, nommée en France comme de la perversion narcissique, à peine reconnue juridiquement, est le fait de jouir de faire du mal à autrui.
      Je prends un exemple : Monsieur X aime à traiter sa secrétaire de bonne à rien, de ne savoir faire le café, de ne pas bien travailler, a l’en rabaisser systématiquement devant ses collaborateurs et visiteurs dont des clients. Que va faire ce Monsieur X une fois avoir dit de tels propos et observé que sa secrétaire, la victime, est triste, affligée, pire finit par maigrir, ne plus sourire et ne plus avoir envie de travailler, de venir au bureau, etc. Il est heureux ce Monsieur X, car il domine sa victime avec des comportements et propos qui, selon lui bien sur, le valorise, lui montre qu’il est le maître, le meilleur et qu’il est fort! Mieux, sa victime lui donne raison en était ainsi affaibli!
      C’est le début de la manipulation (classe 1 tel que déroulé dans mon article) que l’on considère comme pathologique puisqu’il prend jouissance de faire du mal à autrui avec un comportement de rabaisser, diminuer, etc. dans le but de détruire psychologiquement voire physiquement par un suicide une personne dans son entourage.
      Ces profils existent dans de nombreux univers dont politiques, mais ne peuvent être confondus avec la manipulation que vous et moi et de nombreuses autres personnes pratiquent tels la séduction, la mise en avant pour mieux se vendre, qui parfois font des petits mensonges juste pour « emballer » une situation, un contexte. Faisons-nous mal à autrui à l’en détruire?
      Pour rebondir sur les hommes politiques et autres que vous évoquez, qu’en pensez-vous?
      La frontière est mince entre la manipulation classique et le manipulateur (avant qu’il ne devienne pervers et voir dérive au pervers sexuel)! Mais tant que vous ne jouissez pas du mal psychologique voire physique que vous faites à autrui, on ne peut vous considérer comme manipulateur pathologique!
      Certes, certains sujets politiques mettront tout en oeuvre pour détruire une cible par conviction personnelle. L’exemple le,plus célèbre est Hitler contre les juifs, communistes et autres.Ils manipuleront jusqu’à un peuple pour aboutir à leur objectif! Est-il nécessaire de développer?
      Tout le monde manipule, pour autant que cela ne franchisse pas la ligne!
      J’espère avoir répondu à votre post et reste à votre disposition.

      J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s