Le comportemental prend sa place dans notre société sans compenser le retard accumulé en France dans certains secteurs d’activité (investigations par exemple). Ces étapes grillées occultent des informations essentielles pour mieux appréhender l’Intelligence Emotionnelle. Le corps ne ment pas, mais il réagit face aux différents facteurs qui l’entourent : du son, à l’odeur, au bruit, à la voix, l’interprétation des émotions, de comportement, etc.

Tous ces facteurs ne peuvent être modélisés, d’autant que l’humain interprète et réagit en fonction d’autres éléments : la peur, la colère, l’incompréhension, la fatigue…

Dans l’article ci-dessous (très bien construit et de qualité du reste), une vidéo met en avant un échange verbal entre un homme réel et une femme virtuelle.  Pour un néophyte, on s’y croirait, pas pour un professionnel du comportement. Il y a de très nombreuses incongruences qui montrent combien le décalage est grand entre l’homme et la machine. On constate par exemple dès le début le « Hi », elle ferme les yeux, met la tête en arrière. A 0.15 », « how are you today? », le personnage virtuel tente une expression proche du questionnement de type enquête, alors qu’une expression joviale, conviviale ou courtoise lors d’une conversation entre deux personnes tel que suggéré par l’homme semble de mise. A 0.20 », elle est carrément pas dans la conversation avec un semblant de questionnement de ses yeux… Mais c’est un bon début!

L’interprétation d’autrui se fait en fonction de ses propres schémas : quelqu’un qui cligne l’oeil de telle manière est interprété différemment selon les profils, humeurs, contextes, etc. et traduit parfois le contraire de ce qu’on veut faire passer comme message. Sachant que l’effet de mode et culture est à prendre en compte : un salut de la main peut faire que le geste est considéré comme une insulte dans une autre culture. D’où l’intérêt pour certain de faire du comportement un langage corporel unique et universel, soit modéliser le comportemental ! Ce qui serait dangereux pour la survie de l’Homme.

http://www.lemonde.fr/pixels/article/2015/10/12/intelligence-artificielle-une-machine-peut-elle-ressentir-de-l-emotion_4787837_4408996.html#hAooWEMZpwxi8yU4.99

Dans la mesure où l’humain est unique, je ne vois que deux solutions concernant l’avenir de cette Intelligence Emotionnelle :

  • soi l’humain se synchronisera dans le temps avec la machine Intelligente Émotionnellement et donc oui la machine aura le dessus sur l’homme qui quant à lui déclinera,
  • soi l’humain garde sa place et n’est pas remplacé par les machines qui resteront limitées en modélisation  de la reproduction de l’humain! C’est à mon avis tout l’enjeu des années à venir.

Le sujet est préoccupant sachant que l’homme est considéré comme le pire prédateur. Le sera-t il aussi pour lui-même?

Toujours est-il, c’est que notre métier devra tôt ou tard travailler sur l’émotionnel des robots.

Nadine TOUZEAU
Net-profiler

>>>

The behavior take its place in our society without compensating the delay by France in some sectors (eg investigations). Giving these steps a miss detain essential information to better understand Emotional Intelligence. The body does not lie, but it reacts to different factors that surround it: the sound, the smell, noise, voice, interpretation of emotions, behavior, etc.

All these factors can not be modelized, especially as the human interprets and reacts to other things: fear, anger, misunderstanding, tiredness …

In the article below (built very well and quality), video highlights a verbal exchange between a real man and a virtual woman. For a neophyte, we believe, not for professional behavior. There are many incongruities that show how the gap is large between man and machine. For example, we see from the beginning the « Hi », she closes her eyes, put her head back. A 0.15  », ‘how are you today? « , The virtual character tries a similar expression of the type of survey questions, then an expression jovial, friendly and courteous during a conversation between two people as suggested by the man seems appropriate. A 0.20  », it is not altogether in the semblance of a conversation with questioning eyes … But it’s a good start!

The interpretation of others is according to its own patterns: someone who winks the eye so is interpreted differently in different profiles, moods, environments, etc. sometimes translated the opposite of what we want to convey as a message. Knowing that fashion and culture effect is taken into account: a salvation from the hand can make that gesture is considered an insult in another culture. Hence the interest to make sure the behavior a single universal body language, or behavioral model! Which would be dangerous for the survival of humanity.

To the extent that the human is unique, I see only two solutions regarding the future of the Emotional Intelligence:

  • the human will synchronize time with Emotionally Intelligent Machine and so yes the machine will have the upper hand on the man for his decline,
  • the human self keeps its place and is not replaced by machines that will remain limited in modeling the reproduction of the human! This is in my opinion the challenge of coming years.

The subject is worrysome knowing that the man is considered as the worst predator. Will it be also for himself?

Still, our business will sooner or later work on the emotional robots.

Nadine TOUZEAU
Net-profiler

 

Publicités
commentaires
  1. LinkedIn
    Cyriaque OKOUMOU: « «Oeuvre de l’esprit» est cette forme d’emballage de design, de tolérance que nous accordons à la machine, par conséquent à ses méfaits, dégâts au nom de l’invitation, modernisation. Ici mon modeste sens. Merci
    Ah l’émotion, Simple question de ressenti à un moment T, qui peut être transmis, car il est certain que le concept d’émotion restera l’apanage de l’humain (Animal) détenteur de sens, de comparaison,de rappel, de réflexions. La machine fait, l’humain lui est doté de l’irrationnel qui caractérise son existence. »

    J'aime

    • Merci Cyriaque . l’émotion est émise par un déclencheur lié à un ressenti, un son, un souvenir… L’émotion ne peut donc être modélisée et en effet restera propre à l’humain.Toutefois, on cherche à la modéliser d’où mes inquiétude sur la suite dans les années à venir.

      J'aime

  2. LinkedIn
    Cyriaque OKOUMOU « La vraie, problématique réside à mon avis de ce que l’homme attend de la machine, outil, support, arme ou encore facilitateur de sa conquête vers l’irrationnel. La dose d’émotion n’est qu’une oeuvre de l’esprit… pour contribution »

    J'aime

  3. Sur LinkedIn
    Marc Frogé : « Je vous remercie, Nadine, le sujet est passionnant »

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s