La sécurité en France en 2016 : « Aux armes citoyens » hurlé par les forces de l’ordre

Publié: 24 octobre 2016 dans Non classé
Tags:, , , , , , , , ,
Nadine TOUZEAU, profiler, citation

Nadine TOUZEAU, profiler, citation

En analysant une vidéo amateur faite devant l’hôpital Saint-Louis à Paris des victimes des voitures brûlées à Viry-Châtillon, j’ai entendu les timbres de voix, surtout lors des propos « Aux armes citoyens » de notre chant national « la Marseillaise » indiquant un point de non-retour qui m’en a inspiré la citation jointe.

Pour beaucoup, surtout celles et ceux ne se souciant pas des difficultés que rencontrent les forces de l’ordre depuis des années, ces mouvements de police dans la rue le soir sont des caprices !

D’autres au contraire estiment que leur travail n’est plus de remplir les caisses de l’état ( et augmentant leur prime) en verbalisant les automobilistes ayant dépassé de 3 secondes le temps de stationnement de leur véhicule, ayant dépassé de 1 km/h la limitation de vitesse, ayant marqué un stop 2 secondes et pas 3,  ayant passé son temps à chercher les radars par peur de perdre son permis de conduire qui lui permet d’emmener ses enfants à l’école, d’aller au travail, etc.

Bref une répression contre le citoyen qui sied parfaitement en temps de … PAIX !

Depuis les attaques terroristes subies en  France en novembre 2015 (presque un an!), l’état considère que nous sommes en guerre contre le terrorisme qui n’est pas défini du reste. Ce qui implique que quasiment toutes les forces de l’ordre soient mobilisées pour assurer la sécurité sur le sol français. L’état d’urgence a été décrété, c’est à dire que, je cite Wikipédia : « L’état d’urgence est, en France, une situation spéciale, une forme d’état d’exception permettant aux autorités administratives (préfet, police) de prendre des mesures restreignant les libertés comme l’interdiction de la circulation ou la remise des armes à feu de certaines catégories. Les mesures les plus sévères sont les assignations à résidence, la fermeture de certains lieux, l’interdiction de manifester et les perquisitions de jour et de nuit. Ainsi, il dessaisit la justice de certaines de ses prérogatives. Contrairement à l’état de siège, il n’implique pas les forces armées. »

Sans entrer dans des détails juridiques puisque ce sujet ne fait pas partie de mon expertise, je vous invite à réfléchir sur les propos qui autorisent une liberté d’action de par les autorités administratives pour appliquer la sécurité. L’exemple doit d’abord être donné en haut lieu ! Ce qui sur le terrain se traduit par des mobilisations et dépenses encore plus excessives afin de protéger certaines personnes politiques dont le chef de l’état français. Les réseaux sociaux alimentent assez des détails pour ne pas en être avisés.

Qui plus est, cela oblige à appliquer des sanctions relatives aux faits commis, à donner les moyens aux forces de l’ordre afin de défendre le territoire, de soutenir ces forces de l’ordre en toute situation, de développer les nouvelles technologies, de s’entourer de nouveaux métiers, de créer des synergies entre les services, que la justice suive, etc.

crs-jungle-de-calais-23-10-16

Jungle de Calais CRS 23-10-16

Au lieu de cela, les policiers en colère qui animent nos rues toutes les nuits depuis plusieurs jours, se lâchent et révèlent sur les réseaux sociaux leur manque de moyens en passant par leur véhicule détérioré et qui serait refusé au contrôle technique, à leur lieu de travail qu’un hôtel miteux n’envierait pas ! Sans occulter leur prime de travail de nuit et WE payés une poignée de centimes. Mais les caisses ont été vidées à d’autres fins !

On s’attendait au feu de paille depuis des mois qui allait faire exploser le conflit larvé qui existe en France, une fronde sourde et puissante telle une coulée de lave que certains ont sous-estimé.  C’est un effet Pompéi qui va arriver.

Les policiers représentent avec courage le peuple français qui en a marre de ces injustices qu’un honnête commerçant qui se défend contre des voleurs aille en garde à vue, soit traduit en justice et écope de sursis avec une amende alors que le dit-voleur sera choyé et ressortira avec une peine très légère, pire même sera la victime puisqu’il aura été choqué qu’on lui tire dessus! Le policier tout comme le peuple français en ont marre qu’une fois que le procès verbal est tapé, certains délinquants franchissent la porte en faisant un bras d’honneur alors que la victime n’a pas encore séché ses larmes ! Le policier tout comme le peuple français en ont marre de voir que des élites françaises défendent des migrants ayant des infiltrés terroristes et tapent sur la tête des personnes qui veillent sur notre sécurité. Le policier et le peuple français en ont marre des mensonges alimentant la presse alors que le terrain est loin des propos orientés qu’une presse muselée doit informer ! Le policier comme le peuple français en ont marre de sortir et de se demander si lui ou ses proches vont rentrer chez eux entier ! Le policier tout comme le peuple français en ont marre de servir de cibles vivantes  des « déséquilibrés » qui seront plus protégés que les vraies victimes. Les policiers tout comme le peuple français en ont marre que des pays prennent des mesures draconiennes et efficaces pour ne pas devenir un état qui accueille et épaule n’importe quel profil dangereux.

Le peuple français a pour droit d’être protégé par l’état qui a le devoir de le faire en donnant les moyens nécessaires aux forces de l’ordre, notamment, en appliquant une justice exemplaire, non influençable, honnête.

Les forces de l’ordre sont en ligne de mire et leur choix d’exercer leur beau métier, peu considéré, est avant tout pour défendre les leurs et leur patrie, pour que la justice soit appliquée et que la paix règne ! Aujourd’hui la seule justice est celle de la rue avec de nombreuses zones de non-droits où le moindre français doit se plier ou partir ! On parle de la jungle de Calais, mais la France entière est devenue une jungle. On a ouvert les robinets pour favoriser cette insécurité en laissant entrer des migrants sur notre territoire trop fragilisé en sécurité, en laissant des individus faire leur propagande, leur délit sans qu’ils ne soient concrètement inquiétés, pire, ils sont même protégés en haut lieu. On a fait croire que le terrorisme ne pouvait se combattre alors que des professionnels, dont je suis, peuvent au contraire faire du prédictif et appuyer les forces de l’ordre qui réclament ces métiers d’appuis depuis des années ! Mais au lieu de cela, on crée des morts sociales, on suicide des bons éléments, on invente des histoires pour endormir ou orienter le peuple, on blackliste les professionnels gênants, on les fait démissionner, on les rend dépressif… Ils n’en peuvent plus et pas uniquement en tant que flic, mais aussi en tant que parent, conjoint, ami, collègue de personnes qui sont à bout de vivre ce qui est contre nature.

Des « élites » dans ce pays ont voulu changer la culture française. Appliquer des changements ne veut pas dire détruire les racines d’un peuple. Le chaos s’est développé et a fait exploser le conflit larvé qui va, par vagues incontrôlables, finir par détruire leurs maux avec fermeté. L’effet Pompéi.

Vouloir imposer des éléments, doctrines, idées à un peuple déjà en souffrance en le dénaturant, c’est provoqué à coup sur une rébellion, quelle qu’en soit sa forme. La culture et nature qui fait qui nous sommes, demeurent, ou que vous viviez dans le monde. C’est plus ou moins fort selon les profils, mais destructurée, c’est ce qu’on peut appeler le mal du pays, la nostalgie, le fait de ne pas se sentir dans son élément. Point n’est besoin de vivre à l’étranger pour cela, le corps le ressent en situation. La France terrain vit cela depuis quelque temps et n’en peut plus par ce que l’insécurité existe après avoir vu un taux de chômage plus important que celui affiché, un favoritisme envers des personnes parfois peu recommandables, le manque de finance pour nourrir sa famille, le manque de moyen pour s’occuper de ses enfants et parents, l’absence de vision à long terme, la destruction de nombreuses racines, la valorisation d’éléments contraires à ses valeurs, des guerres incomprises, des discrédits non justifiés… L’insécurité naît obligatoirement de tout cela. Le peu de personnes qui en avaient avisé qui de droit, dont je suis, se sont vus traité d’illuminés, ont été écartés avec pertes et fracas, ont été blacklistés. Pour les intérêts de qui?

Le peuple français se sent en déphasage avec sa nature, sa culture, ses racines transmises déjà dans le ventre de sa mère, ses valeurs, ses convictions, ses idéaux développés tout au long de sa vie. C’est comme casser une clé de voûte, un pilier central. L’Homme devient bancal et a besoin de trouver un soutien pour ne pas tomber.

Quelle que soit la suite que ces manifestations donneront, l’effet Pompéi est enclenché depuis bien longtemps et tant qu’il n’explosera pas, cela grandira. Il y a plusieurs solutions pour stopper cela dont des radicales. La seule efficace que je préconise est de retirer le ver du fruit sans tarder.

Les guerres intra-utérines, destinées à diviser et affaiblir notre sécurité entre métiers et services, doivent cesser. Je soutiens les policiers en colère ainsi que les forces de l’ordre.

Nadine TOUZEAU
Profiler, net-profiler, chercheur en comportement des cybercriminels

Publicités
commentaires
  1. […] En analysant une vidéo amateur faite devant l’hôpital Saint-Louis à Paris des victimes des voitures brûlées à Viry-Châtillon, j’ai entendu les timbres de voix, surtout lors des propos « Aux armes citoyens » de notre chant national « la Marseillaise » indiquant un point de non-retour qui m’en a inspiré la citation jointe……Lire l’article […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s