Petite piqûre de rappel !

Il y a quelques mois, lorsque l’Europe a connu une vague migratoire sans précédent (qui était connue bien avant par les services sécuritaires), des vidéos de ces migrants circulaient et j’avais repéré en tant que profiler, des profils « malveillants ». Je me rappelle en avoir fait part publiquement, mais aussi dans mon entourage professionnel côté sécuritaire.

Vainement !

Afficher l'image d'origineSauf les personnes qui savent comment je travaille et connaissent mes résultats ont pris sérieusement en compte mes propos, ajoutant : « on ne peut rien faire ». La sécurité se doutait qu’il y avait des « mauvais profils » qui entreraient sur les territoires européens, sans imaginer le réel flux, la quantité importante de personnes malveillantes.

Trois signes majeurs que nous avons relevés sur les premières vidéos montrant les premiers migrants mettaient la puce à l’oreille :

  • Il y a une trop forte majorité de jeunes gens, en âge de se battre et défendre leur pays et trop peu de femmes et d’enfants. Pour mieux comprendre mon propos, demandez à vos parents comment ils agiraient si la guerre survenait demain en France : les femmes et les enfants seraient mis à l’abri.
  • Il est noté le port de vêtements de belle qualité voire de marque (probablement des contrefaçons, ce qui est usuel en Afrique) et des téléphones portables dernier cri. Vivez en Afrique pour comprendre combien on gagne surtout en péridoe de guerre…
  • Peu de profils affichaient un amaigrissement ou des traits tirés de véritables souffrances.

Inutile de faire le tour des nombreuses presses qui scandaient la terreur de ces migrants jusqu’au petit Aylan dont le père turc ne fuyait pas la guerre en Syrie : une belle supercherie médiatique à des fins malveillantes pour démontrer que tout, absolument tout, a été fait pour que ces migrants entrent dans nos maisons. Qui osait et ose encore critiquer les migrants devient systématiquement raciste et la cible des défendeurs de ces migrants! Au nom des Droits de l’Homme en France !

En toute logique, un chef d’Etat se doit de protéger son pays et son peuple avant toute chose et, d’analyser toute éventualité d’intégration de migrants, surtout lorsque le pays est sensibilisé par une sécurité très vacillante. La volonté de faire venir ces migrants est réelle puisque je le rappelle, l’Europe et chacun de ses états connaissaient depuis plusieurs mois (comment cacher ces regroupements de personnes sur les satellites par exemple!) ce flux estimé à l’époque à plus de 2.5 millions de personnes venant de plusieurs pays d’Afrique.

D’autres questions peuvent se poser à chacun d’entre-nous :

  • Pourquoi prendre le risque de passer la méditerranée et ne pas aller dans les pays du Golf plus facilement accessibles et aisés avec un fort besoin de main d’oeuvre par exemple?
  • Pourquoi il y a très peu de syrien sachant que des femmes syriennes ont pris les armes contre l’EI sur leur territoire, par exemple?
  • Pourquoi des migrants « choisissaient » des pays précis de destination alors que lorsqu’on fuit un pays, sauf à avoir des attaches dans un autre pays et se rapprocher de ses proches, on ne recherche que la paix ?!
  • etc

De nombreux délits allant de mettre le feu dans leur foyer, cambrioler, voler et/ou violer des femmes et mineurs sont commis dans les pays accueillants ces migrants. Pourquoi agir ainsi dans un pays qui sort les migrants de la « stupeur et la guerre » comme écrivait la presse ? Un comportement inadéquat avec un réfugié politique qui fuit la guerre de son pays ! En revanche, ce genre d’acte développe l’insécurité dans le pays d’accueil en paix et autorise à créer une réelle auprès du peuple. 

Je fais partie des rares personnes qui disaient que ces flux migratoires commandités dans un but de détruire nos pays, notre culture ont permis de faire entrer des quantités impressionnantes :

  • d’infiltrés qui ont pour but de renseigner et appuyer tout acte violent commis par les leurs sans être forcément de leur famille
  • des dormants qui aident et protègent les personnes commettants les actes malveillants
  • des terroristes en moins grand nombre, protégés par les infiltrés et dormant (entre autre)

Sachant que ces trois typologies activent et développent des réseaux sur notre territoire auprès des personnes y vivant déjà, par manipulation ou pression.

Une poignée de migrant mérite que nous les accueillons, mais aucun contrôle réel n’a été fait sur ces migrants. Pire, lorsque le camp de Calais a été démantelé, aucune empreinte digitale n’a été relevée ou identité n’a été réellement vérifiée. La grande majorité des migrants qui ont quitté Calais se sont enfuis de leur lieu de destination sans que nous sachions véritablement où ils sont.

Personnellement je refuse d’afficher « Ich bin ein Berliner »ou de mettre une bougie en mémoire des dernières victimes d’attentats terroristes du 19 décembre 2016, soit à Berlin et l’ambassadeur de Russie à Ankara. Je refuse bien que ma compassion va auprès des familles. Nos cultures et nos pays n’ont pas besoin de bougies pour protéger les leurs, pour sécuriser les nôtres, pour accomplir notre devoir comme nos aïeuls l’ont fait.

Je fais partie des rares personnes qui ont avisé en temps et en heure, preuves à l’appui et qu’on a refusé d’entendre jusqu’à me créer une fausse affaire (sur laquelle je rédige un livre aujourd’hui : « l’affaire d’Agen : mon droit de réponse« ), à me faire une mort sociale, à tenter d’abîmer mon image et ma réputation. Mon potentiel a détecté en quelques secondes des profils suspects n’intéressent pas les hauts responsables de notre sécurité en France. J’ai même entendu certains hauts fonctionnaires dire qu’on ne pouvait appréhender les terroristes aussi facilement : faux ! Je peux faire et ils le savent. Un autre de ces hauts fonctionnaires m’a dit qu’on ne voulait pas intégrer le prédictif pour le moment ! Ayez la franchise de dire cela en regardant droit dans les yeux les membres des familles des victimes et aux blessés !

En France, nous avons les moyens de se passer de compétences comme la mienne. Comme m’ont affirmé depuis quelques années plusieurs personnes dans des services sécuritaires d’états français et américain  : « On fait intervenir en France des profilers américains  qui n’ont pas votre potentiel ! C’est incompréhensible! ».

Nous n’avons plus les moyens de nous passer de TOUTES les compétences et cerveaux nécessaires pour combattre cette guerre qui est autant dans le réel que virtuel.

Nadine Touzeau
Profiler, net-profiler, chercheur en comportement des cybercriminels

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s