AVERTISSEMENT AUX COPIEURS

Le profilage est un mot fortement utilisé en France à beaucoup de sauce et en criminologie, je salue mes chers collègues criminologues notamment, le profilage n’est absolument pas aborder de la même manière que chez un … PROFILER! C’est un (beau) métier à part entière que de profiler!

images

Pour avoir donné des cours en criminologie et côtoyer, voire travailler avec des criminologues, force est de constaté que nos métiers sont complémentaires, mais n’ont ni les mêmes bases d’études, ni les mêmes approches métiers et encore moins les mêmes résultats surtout en termes de fiabilités et rapidité. En savoir être le profilage est également chronophage.

Certes, la France reconnaît peu ce métier qui accuse un retard de 80 ans dans l’hexagone. Mais ce métier offre son lot d’usurpation de son mot afin de se targuer d’avoir des compétences pour profiler. Seul le résultat compte et profiler en quelques secondes une personne afin de savoir qui nous avons en face de nous y compris les risques potentiels, j’en connais très peu qui peuvent le faire et ils ne sont pas en France. De même faire des profils précis de suspect (soit sans n’avoir rien vu de leur physique).

En France, certains aiment à surfer sur ce qu’on ne maîtrise pas. Les conséquences sont que :

  • la crédibilité se perd face au manque de résultats probants
  • les clients sont déçus.
  • la nouveauté tarde à trouver sa place
  • et en temps de guerre, surfer sur un métier tel que celui-ci très pointu, ne me semble pas judicieux!

J’apprécie la démarche de développer le profilage en France…. Mais avec un profiler! Et ce métier se reconnaît surtout par ces résultats (qui font peurs à certaines personnes à tenter de détruire mon métier et même ma personne, j’ai donné), il ne s’approprie pas encore moins en deux jours, même sur les bases.

La France aime copier et s’approprier ce qu’elle ne connaît pas pour faire du business ou se targuer de savoir-faire…. TOUT! Certains vont jusqu’à se prêter des amitiés avec des scientifiques éminents de ma famille professionnelle qui n’ont bien évidemment jamais entendus parler d’eux.

Cette page d’avertissement est faite par ce que trop de gens savent maintenant que, et ma réputation, et mon professionnalisme méritent d’être remis à leur place face aux personnes qui ont souhaité détruire et mon métier et ma personne du fait de la qualité de mes résultats qui ont dépassés très largement nos frontières.

Notre retard est tel en France sur le profilage notamment, les échanges interplanétaires n’autorisent plus des « copieurs ». Encore moins face à l’actualité.

Nadine TOUZEAU
Profiler, net-profiler

Publicités