Articles Tagués ‘comportement’

Force est de constater que si vous n’avez pas la bonne pause sur votre photographie de profil professionnel, vous n’êtes pas à la mode ! Il fût un temps ou croiser les bras étaient mal considérés au regard des travaux de Messieurs J. Grindler et R. Brandley en Programmation Neuro-Linguistique. De fait, en PNL, croiser les bras veut dire qu’on est fermé face à un contexte, une situation parfois non en corrélation avec l’instant que l’on vit. En réalité ce n’est que rarement vrai. Ce qui m’autorise à rebondir qu’il n’est pas possible de définir un comportement, un profil, une interprétation de signes sur une simple position collectée sans vérifier les autres et leur congruence, ou pas. Ne pas analyser la collecte des informations d’une personne dans son intégralité est l’assurance de la juger et donc de se tromper sur elle.

De nos jours, ne pas avoir sa photographie professionnelle avec des bras croisés est considérée comme ne pas avoir une présentation professionnelle. Des jugements de valeurs qui en disent long sur les personnes qui l’imposent et celles qui suivent la mode. Ce qui m’a donné envie d’analyser quelques photographies professionnelles avec les bras croisés ! Elles veulent toutes donner la même image et pourtant, malgré cet effet de mode pour s’identifier comme professionnel, aucune ne révèle un profil identique à l’autre. Je dirais même le contraire : le fait de croiser les bras pour répondre à un effet de mode, soit faire un geste fédérateur, révèle encore plus le profil de la personne.

J’ai la bonne pose sur ma photo professionnelle : je ressemble à qui ?

De la personne totalement à l’aise, limite laxiste à la personne engoncée, la façon de positionner ses bras croisés ne valorisent pas forcément un ou des éléments de votre profil. Par ce que certains ne sentent pas confortables dans cette position pour diverses raisons allant du physique (mal au dos dans cette position par exemple), au culturel (telle que mon éducation ne m’y autorisant pas!). D’autres tenteront de convaincre en montrant une main molle, un bras posé non naturellement, une épaule rentrée, tombante ou au contraire rigide, un sourire crispé, une posture nonchalante, un croisé ferme, un croisé semi gracieux, etc. Tout en pensant être naturel en utilisant bien la bonne posture à la mode pour faire professionnel ! Surtout s’imaginant que leur « défauts » à ne pas montré n’apparaissent pas : quelle erreur !

Toujours est-il que la recrudescence de ces photographies prises de ¾ bien souvent avec des bras croisés montrent une volonté d’afficher qu’on suit un mouvement plutôt qu’une liberté de rester naturel. Un choix ou une obligation de choix ! Les recruteurs pourraient avoir lancé cette mode au nom des ressources humaines, je reprécise « HUMAINES »,

L’humain étant unique, est-il préférable de lui imposer ou de s’imposer une posture plutôt que de le laisser s’exprimer ou se laisser porter tel que nous sommes ? Pour le profiler que je suis, dans les deux cas cela ne changera rien concernant le profil, sauf à ajouter un questionnement sur le degré de caractère et leadership d’une personne qui suit un mouvement incongruent avec son profil, métier et mission ! Sauf à se poser des questions sur certains profils suivant une mode plutôt que d’affirmer ce qu’ils sont et font !

La question qui me semble pertinente à poser est : quel message voulez-vous ou devez-vous faire passer ? Devez-vous suivre une mode ? Souhaitez-vous vous démarquer ? Êtes-vous manipulable, influençable ! A contrario, vous préférez affirmer votre différence, personnalité !

Selon le choix que vous ferez, votre choix réfléchi, il déterminera totalement ce que vous êtes, soit correspondre à votre profil ou au contraire affichera les influences divers et variées subies. Une indication qui ne passe pas inaperçue lorsque l’on veut vous découvrir ou mieux vous connaître. Mais surtout le choix de votre photographie sera une image que les autres auront de vous même, bien souvent décalées de l’image qu’ils se font de vous.

En tant que profiler, je préfère un profil qui se présente naturellement qu’un profil qui pose ou prend une posture qui ne lui sied pas. J’aurais plus de questionnement sur ce genre de profil que sur une personne naturelle et le plus je suis interpellée, le plus le profil sera creusé.

Nadine TOUZEAU
Profiler, net-profiler, chercheur en comportement des cybercriminels

Publicités