Articles Tagués ‘net-profiling’

Nadine Touzeau as speaker, Profiling conference of cybercriminals

SAVE THE DATE 14th to 15th March 2018, Cardiff, UK

Conference: « Profiling of cybercriminals »

In France there is something wrong with having missed the appointment to use my profession and my research on the behavior of cybercriminals. And my scientific book is not translated in english … Past is past, I hope that France will wake up now and try to catch up.

Analyzing human means making sure to make prediction in security and cybersecurity since every act is first committed by a human being.

Net-profiling makes it possible to understand the objectives and actions of cybercriminals beyond their appearance. But also to reveal their network, organization and differentiating behaviour in order to better understand and anticipate them.

My intervention is scheduled on March 14th at 17:15 : « Profiling conference of cybercriminals ».
The organizers offer you a discount of 20% on the Behavior Analysis show.
Please contact me privately for those who are interested in coming to this event.

http://www.behaviouralanalysis.com/

Publicités

Petite piqûre de rappel !

Il y a quelques mois, lorsque l’Europe a connu une vague migratoire sans précédent (qui était connue bien avant par les services sécuritaires), des vidéos de ces migrants circulaient et j’avais repéré en tant que profiler, des profils « malveillants ». Je me rappelle en avoir fait part publiquement, mais aussi dans mon entourage professionnel côté sécuritaire.

Vainement !

Afficher l'image d'origineSauf les personnes qui savent comment je travaille et connaissent mes résultats ont pris sérieusement en compte mes propos, ajoutant : « on ne peut rien faire ». La sécurité se doutait qu’il y avait des « mauvais profils » qui entreraient sur les territoires européens, sans imaginer le réel flux, la quantité importante de personnes malveillantes.

Trois signes majeurs que nous avons relevés sur les premières vidéos montrant les premiers migrants mettaient la puce à l’oreille :

  • Il y a une trop forte majorité de jeunes gens, en âge de se battre et défendre leur pays et trop peu de femmes et d’enfants. Pour mieux comprendre mon propos, demandez à vos parents comment ils agiraient si la guerre survenait demain en France : les femmes et les enfants seraient mis à l’abri.
  • Il est noté le port de vêtements de belle qualité voire de marque (probablement des contrefaçons, ce qui est usuel en Afrique) et des téléphones portables dernier cri. Vivez en Afrique pour comprendre combien on gagne surtout en péridoe de guerre…
  • Peu de profils affichaient un amaigrissement ou des traits tirés de véritables souffrances.

Inutile de faire le tour des nombreuses presses qui scandaient la terreur de ces migrants jusqu’au petit Aylan dont le père turc ne fuyait pas la guerre en Syrie : une belle supercherie médiatique à des fins malveillantes pour démontrer que tout, absolument tout, a été fait pour que ces migrants entrent dans nos maisons. Qui osait et ose encore critiquer les migrants devient systématiquement raciste et la cible des défendeurs de ces migrants! Au nom des Droits de l’Homme en France !

En toute logique, un chef d’Etat se doit de protéger son pays et son peuple avant toute chose et, d’analyser toute éventualité d’intégration de migrants, surtout lorsque le pays est sensibilisé par une sécurité très vacillante. La volonté de faire venir ces migrants est réelle puisque je le rappelle, l’Europe et chacun de ses états connaissaient depuis plusieurs mois (comment cacher ces regroupements de personnes sur les satellites par exemple!) ce flux estimé à l’époque à plus de 2.5 millions de personnes venant de plusieurs pays d’Afrique.

D’autres questions peuvent se poser à chacun d’entre-nous :

  • Pourquoi prendre le risque de passer la méditerranée et ne pas aller dans les pays du Golf plus facilement accessibles et aisés avec un fort besoin de main d’oeuvre par exemple?
  • Pourquoi il y a très peu de syrien sachant que des femmes syriennes ont pris les armes contre l’EI sur leur territoire, par exemple?
  • Pourquoi des migrants « choisissaient » des pays précis de destination alors que lorsqu’on fuit un pays, sauf à avoir des attaches dans un autre pays et se rapprocher de ses proches, on ne recherche que la paix ?!
  • etc

De nombreux délits allant de mettre le feu dans leur foyer, cambrioler, voler et/ou violer des femmes et mineurs sont commis dans les pays accueillants ces migrants. Pourquoi agir ainsi dans un pays qui sort les migrants de la « stupeur et la guerre » comme écrivait la presse ? Un comportement inadéquat avec un réfugié politique qui fuit la guerre de son pays ! En revanche, ce genre d’acte développe l’insécurité dans le pays d’accueil en paix et autorise à créer une réelle auprès du peuple. 

Je fais partie des rares personnes qui disaient que ces flux migratoires commandités dans un but de détruire nos pays, notre culture ont permis de faire entrer des quantités impressionnantes :

  • d’infiltrés qui ont pour but de renseigner et appuyer tout acte violent commis par les leurs sans être forcément de leur famille
  • des dormants qui aident et protègent les personnes commettants les actes malveillants
  • des terroristes en moins grand nombre, protégés par les infiltrés et dormant (entre autre)

Sachant que ces trois typologies activent et développent des réseaux sur notre territoire auprès des personnes y vivant déjà, par manipulation ou pression.

Une poignée de migrant mérite que nous les accueillons, mais aucun contrôle réel n’a été fait sur ces migrants. Pire, lorsque le camp de Calais a été démantelé, aucune empreinte digitale n’a été relevée ou identité n’a été réellement vérifiée. La grande majorité des migrants qui ont quitté Calais se sont enfuis de leur lieu de destination sans que nous sachions véritablement où ils sont.

Personnellement je refuse d’afficher « Ich bin ein Berliner »ou de mettre une bougie en mémoire des dernières victimes d’attentats terroristes du 19 décembre 2016, soit à Berlin et l’ambassadeur de Russie à Ankara. Je refuse bien que ma compassion va auprès des familles. Nos cultures et nos pays n’ont pas besoin de bougies pour protéger les leurs, pour sécuriser les nôtres, pour accomplir notre devoir comme nos aïeuls l’ont fait.

Je fais partie des rares personnes qui ont avisé en temps et en heure, preuves à l’appui et qu’on a refusé d’entendre jusqu’à me créer une fausse affaire (sur laquelle je rédige un livre aujourd’hui : « l’affaire d’Agen : mon droit de réponse« ), à me faire une mort sociale, à tenter d’abîmer mon image et ma réputation. Mon potentiel a détecté en quelques secondes des profils suspects n’intéressent pas les hauts responsables de notre sécurité en France. J’ai même entendu certains hauts fonctionnaires dire qu’on ne pouvait appréhender les terroristes aussi facilement : faux ! Je peux faire et ils le savent. Un autre de ces hauts fonctionnaires m’a dit qu’on ne voulait pas intégrer le prédictif pour le moment ! Ayez la franchise de dire cela en regardant droit dans les yeux les membres des familles des victimes et aux blessés !

En France, nous avons les moyens de se passer de compétences comme la mienne. Comme m’ont affirmé depuis quelques années plusieurs personnes dans des services sécuritaires d’états français et américain  : « On fait intervenir en France des profilers américains  qui n’ont pas votre potentiel ! C’est incompréhensible! ».

Nous n’avons plus les moyens de nous passer de TOUTES les compétences et cerveaux nécessaires pour combattre cette guerre qui est autant dans le réel que virtuel.

Nadine Touzeau
Profiler, net-profiler, chercheur en comportement des cybercriminels

 

Pour ton mémoire en droit intégrant le profilage et net-profilage.

Jean-Michel poursuit ses études en droit.

http://www.memoireonline.com/01/16/9333/m_Le-mobile-dans-la-classification-des-cybercriminels0.html

UNIVERSITE CLAUDE BERNARD-LYON I

FACULTE DE MEDECINE LYON EST

D.U CRIMINOLOGIE CLINIQUE

Année 2015-2016

LE MOBILE DANS LA CLASSIFICATION DES CYBERCRIMINELS 

Mémoire présenté par

HAZIZA Jean-Michel

Nadine TOUZEAU
Profiler, net-profiler, chercheur en comportement des cybercriminels
Dîplomée Paul Ekman International
Membre : ACFE USA, ASIS France
Déléguée CEFCYS Bretagne

Les bouchés doubles ont été mises afin d’appréhender les délinquants dans l’espace virtuel. Formations, enseignements, recrutements en tous genres et surtout…. La technologie et les moyens priment toujours.

Comme dans chaque situation, il est productif de bien analyser le contexte. Je vous propose de vous mettre à la place du cybercriminel. Prenons un exemple. Que feriez-vous pour faire une arnaque au président ?

Si nous étions dans un de mes cours, je vous laisserais par petit groupe réfléchir sur le sujet. A défaut, je vais vous faire réfléchir sur :

  • 1 – Pourquoi, selon vous, un hat a réussi à faire une arnaque au Président ?
  • 2 – Quelles sont les faiblesses de votre entreprise favorisant ces intrusions ?
  • 3 – Quels pourraient être les individus potentiellement impliqués dans cette arnaque ?
  • 4 – Pourquoi votre entreprise non considérée comme un potentiel pour les hats est-elle attaquée ?

Les réponses que j’entends bien souvent sont :

  • 1 – Par ce que ma comptable a cru que c’était moi et a manqué de vigilance
  • 2 – Mon personnel n’est pas assez formé aux cyberattaques possibles et n’optent pas le bon comportement
  • 3 – La personne qui s’est fait avoir et qui m’a fait perdre une grosse somme, qui d’autre!
  • 4 – Qui s’intéresserait à ma petite entreprise, ou, je suis renseigné par un copain des forces de l’ordre , ou, une association m’a formé sur la protection de mon entreprise, ou, j’ai recruté l’informaticien du siècle, ou, j’ai un bureau intelligence économique, ou, la DGSI me rend souvent visite…
    Autre réponse : le taux de perte concernant ces arnaques représentent un trop faible coût à notre entreprise pour s’y intéresser.

Ces réponses sont du vécu sans remettre en cause le bien-fondé des propos et du fonctionnement des entreprises.

La remise en question afin de comprendre comment les hats ont des facilités de s’introduire n’importe où n’a jamais été évoquée. Une de nos faiblesses culturelles est là : nous avons du mal à nous remettre en question avec pour incidence de reproduire des schémas économiques dont on connaît les résultats aujourd’hui.

Nos autres faiblesses sont nombreuses et je n’en évoquerai qu’une : notre fonctionnement pyramidal. Le cyber espace est transversal, sans frontières, sans autre graduation que les résultats, donc sans appartenance, diplôme, ordre, règle, loi, couleur de peau, genre, religion, origine… Tout ce que la France range dans des cases est autant de faiblesses pour les hats de toutes natures et horizons. Le cyber espace est plus humain à ce niveau-là que notre mode de fonctionnement dans le réel.

Chaque pays a ses faiblesses qui sont utilisées par les hats afin d’aboutir à leur objectif. Et ils ont analysé cela depuis longtemps sachant que ça mouline vite dans leur tête. Par ce que les hats sont avant tout des êtres humains dotés de cerveaux souvent très développés (black hat) qui mettent les moyens en place selon nécessité. Nous faisons l’inverse en occultant l’humain. De fait, ils ont au moins deux longueurs d’avance.

Je vous invite à réfléchir sur quels sont vos propres faiblesses et points d’entrée autres que techniques. vous concernant vous, vos proches, vos collaborateurs, votre comportement, l’environnement de votre entreprise, votre métier, etc… Pour se faire, il faut accepter ce qui a été écarté depuis des années. Soit une remise à plat qui sera difficile à faire seul.

Nous sommes conscients qu’on n’arrêtera pas le Titanic juste en appuyant sur le frein ! Concernant ce célèbre « destin », des hommes se sont reposés uniquement sur la technologie. Une leçon a remettre au goût du jour. Si nous sommes dotés d’un cerveau, c’est pour qu’il fonctionne et se développe non pour être assisté. La technologie n’est qu’un moyen dédié à nos besoins pour nous faciliter la vie.

Plus de détails et précisions dans mon livre : « Net-profiling : analyse comportementale des cybercriminels ». (https://nadinetouzeau.com/net-profiling-le-livre/)

Nadine TOUZEAU
Profiler, net-profiler, chercheur en comportement des cybercriminels

« …Quand mes travaux de recherches sur le comportement des cybercriminels rencontrent un étudiant en droit en rédigeant son mémoire… Un des objectifs de mon livre. Merci Jean-Michel. »

Nadine TOUZEAU, net-profiler

NET-PROFILING, Nadine TOUZEAU

—-

Bonsoir Nadine,

Je souhaite vous féliciter pour vos recherches depuis tant d’années mises en lumières dans votre nouveau livre « Net-profiling: analyse comportementale des cybercriminels ».
Il est intéressant car il permet de comprendre en profondeur ce qu’est un cyberdélinquant, quels sont ses vices, quels sont ses envies. Votre livre sera sans nul doute un outil déterminant dans mes recherches concernant les mobiles des cybercriminels. En effet, l’addiction et l’avatarisation des cybercriminels peuvent être considérés comme des motivations qui sont spécifiques au cyberespace.

Dans mes recherches, je pars d’une définition juridique du mobile, qui est si peu mis en valeur en droit pénal général mais qui trouve une place certaine en matière de profilage, c’est ce que je ressens à travers vos travaux. Le facteur humain doit être plus pris en compte dans le domaine juridique, il doit être la base de la compréhension de l’acte cybercriminel et doit permettre aussi de faciliter la détection des cyberattaques, si nombreuses aujourd’hui.

Je pense que je ne vous remercierai jamais assez car grâce à vos travaux sur les cyberdélinquants, j’ai compris qu’il existerait un lien certain entre les profileurs et les criminologues, je pense que ces deux professions sont complémentaires et peuvent aboutir à des recherches très intéressantes dans le domaine de la cybercriminalité.

Cet article ne dit pas tout, mais il aura le mérite de démontrer que vos travaux m’ont permis d’avancer mes recherches en matière de criminologie clinique. Je vous souhaite encore le meilleur dans vos prochaines recherches.

Au plaisir

Jean-Michel HAZIZA

>><

LAW STUDENT meets THE (NET) PROFILING

« … When the research work on the behavior of cyber criminals meet a law student by writing his thesis … One of the objectives of my book. Thank you Jean-Michel. »

Good evening Nadine,

I want to congratulate you on your research for so many years put in lights in your new book « Net-Profiling: behavioral analysis of cyber criminals. »
It is interesting because it allows to deeply understand what a cyber offender, what its vices, what its desires. Your book will undoubtedly be a key tool in my research about mobile cybercriminals. Indeed, addiction and avatarisation cybercriminals can be considered as motivations that are specific to cyberspace.

In my research, I start from a legal definition of the mobile, which is so emphasized in general criminal law but found a certain place for profiling, that is what I feel through your work. The human factor must be considered in the legal field, it must be based on understanding the cyber criminal act and is also designed to facilitate detection of cyber attacks, so numerous today.

I think I can not thank you enough because thanks to your work on cybercriminals, I understood that there would be some relationship between profilers and criminologists, I think both professions are complementary and can lead to researches very interesting in the field of cybercrime.

This article does not say everything, but he will have the merit to show that your work has enabled me to advance my research in clinical criminology. I wish you the best in your future research.

With pleasure

Jean-Michel HAZIZA

Voici la couverture (création Katherine de Chaillé) de mon livre « Net-Profiling : l’analyse comportementale des cybercriminels » ©. en format Kindle.

Nadine Touzeau net-profiler

Nadine Touzeau net-profiler
Couverture format Kindle « Net-Profiling : l’analyse comportementale des cybercriminels » ©. Le livre de Nadine TOUZEAU

Le livre est également disponible par clé USB au format carte de visite avec dédicace, réservez le!

Nadine Touzeau net-profiler Couverture format clé USB

Nadine Touzeau net-profiler
Couverture format clé USB « Net-Profiling : l’analyse comportementale des cybercriminels » ©. Le livre de Nadine TOUZEAU

Edition sous maximum 15 jours

Profilement Vôtre

Nadine TOUZEAU
Profiler, net-profiler

Citation extraite du livre à paraître en novembre 2015 de Nadine TOUZEAU, préfacé par Christophe NAUDIN, Criminologue

« Net-profiling : analyse comportementale des cybercriminels »

Document crée par Katherine de Chaillé

Citation extraite livre "Net-profiling : analyse comportementale des cybercriminels" de Nadine Touzeau

Citation extraite livre « Net-profiling : analyse comportementale des cybercriminels » de Nadine Touzeau