Articles Tagués ‘terroristes’

Nous sommes entrés dans une phase nouvelle de cybercriminalité sans qu’elle ne soit réellement considérée dans son potentiel difficilement quantifiable.

Pourquoi?

Par ce qu’en France en tout cas, la première n’a même pas été considérée à sa juste valeur ! Et que le retard accumulé, le fait de sous-estimer cet environnement et ses « occupants » ont autorisé  et permis aux hats à mieux se structurer, plus s’organiser et davantage anticiper. Ils sont plus diversifiés et développés intellectuellement tout en affinant leur cible et objectif.

Lorsque l’on croit qu’un vole de données par une intrusion n’est qu’un vol de données, il peut masquer un autre délit. Alors que l’on considère que l’antimalware et autres logiciels protégeront bien l’entité, des nouvelles attaques cybercriminelles n’usent pas d’intrusion malware, juste humaine encore plus fine.

Si certains évoquent ce sujet avec une désinvolture certaine, ils n’en mesurent pas la gravité du sujet face à l’intelligence Artificielle, les outils connectés et le terrorisme. Rien de ces trois éléments ne peuvent être dissociés de la cybercriminalité. Alors que l’on estime que se faciliter la vie avec un cyborg, qu’on aura des voitures sans les piloter, qu’on animera le fonctionnement de notre maison avant d’arriver, est un besoin actuel, vital et essentiel pour évoluer dans la vie, on effleure la problématique cybersécurité qui dérange !

Oui cela dérange par ce qu’il faut appréhender les choses différemment : nos failles alimentent l’espace criminel virtuel. Elles sont nombreuses nos failles ainsi que je l’ai souvent évoquées : notre fonctionnement des 30 glorieuses qui n’a plus court par exemple! Il est empli de mauvaises pratiques, de pièges pour les cybercriminels, de failles pour les hats… Pourtant, les entreprises continuent à fonctionner dans un schéma managériale et gestionnaire pyramidal, lent en prise de décision, cloné, peu créatif et novateur… Une aubaine pour les cybercriminels qui fonctionnent rapidement, en transversal, dans l’ingéniosité, en utilisant les freins du réel qu’ils vont parfois puiser sur le terrain, dans un univers sans frontière ni règle où seul le résultat compte…

Notre façon de vivre connecté n’améliore pas non plus notre cyber protection et encore moins celles des entreprises qui nous emploient ! Pourtant, tant de gens vantent qu’il faut vivre avec son smartphone qui ferment les volets et allument le chauffage avant qu’on n’arrive à la maison! Une manne pour les cybercriminels !

Quelques petits exemples qui autorisent une facilité de vie, sereine, tranquille sans imaginer, même croire que cela sert l’espace des cyber délinquants !

Pendant que nous faisons semblant de lutter contre la cybercriminalité sans tenir copte de votre collaborateur parle trop dans le bus, sans considérer que c’est un être de chair et de sang qui est derrière chaque acte cybercriminel, sans tenir compte que votre comptable s’épanche trop sur les réseaux sociaux concernant votre société, sans voir que les cybercriminels vivent dans l’espace réel et qu’on les côtoie, sans analyser leur logique, leur volonté, leur différenciation comportementale, leur addiction, leur intelligence différente de celles utilisées dans le monde réel, sans estimer qu’ils ont des coups d’avance, sans entendre ce que des gens comme moi n’ont de cesse de dire par ce que ça n’arrange pas la facilité de vos envies de vivre, les cybercriminels s’en amusent et ont développé leur potentiel, leur pouvoir, leur espace depuis quelques temps pour être encore plus performants .

Le pouvoir des cybercriminels sera la prochaine phase à mon avis sauf si on active un peu plus. Par ce que dans cybercriminel, il y a des cyberterroristes et tout le circuit qui alimente le fonctionnement des terroristes (phishing, ransonware, vente d’oeuvre d’art par exemple dans le darkweb, achat de femmes et enfants, etc).

 

Nadine TOUZEAU
Profiler, net-profiler, chercheur en comportement des cybercriminels

Publicités

Petite piqûre de rappel !

Il y a quelques mois, lorsque l’Europe a connu une vague migratoire sans précédent (qui était connue bien avant par les services sécuritaires), des vidéos de ces migrants circulaient et j’avais repéré en tant que profiler, des profils « malveillants ». Je me rappelle en avoir fait part publiquement, mais aussi dans mon entourage professionnel côté sécuritaire.

Vainement !

Afficher l'image d'origineSauf les personnes qui savent comment je travaille et connaissent mes résultats ont pris sérieusement en compte mes propos, ajoutant : « on ne peut rien faire ». La sécurité se doutait qu’il y avait des « mauvais profils » qui entreraient sur les territoires européens, sans imaginer le réel flux, la quantité importante de personnes malveillantes.

Trois signes majeurs que nous avons relevés sur les premières vidéos montrant les premiers migrants mettaient la puce à l’oreille :

  • Il y a une trop forte majorité de jeunes gens, en âge de se battre et défendre leur pays et trop peu de femmes et d’enfants. Pour mieux comprendre mon propos, demandez à vos parents comment ils agiraient si la guerre survenait demain en France : les femmes et les enfants seraient mis à l’abri.
  • Il est noté le port de vêtements de belle qualité voire de marque (probablement des contrefaçons, ce qui est usuel en Afrique) et des téléphones portables dernier cri. Vivez en Afrique pour comprendre combien on gagne surtout en péridoe de guerre…
  • Peu de profils affichaient un amaigrissement ou des traits tirés de véritables souffrances.

Inutile de faire le tour des nombreuses presses qui scandaient la terreur de ces migrants jusqu’au petit Aylan dont le père turc ne fuyait pas la guerre en Syrie : une belle supercherie médiatique à des fins malveillantes pour démontrer que tout, absolument tout, a été fait pour que ces migrants entrent dans nos maisons. Qui osait et ose encore critiquer les migrants devient systématiquement raciste et la cible des défendeurs de ces migrants! Au nom des Droits de l’Homme en France !

En toute logique, un chef d’Etat se doit de protéger son pays et son peuple avant toute chose et, d’analyser toute éventualité d’intégration de migrants, surtout lorsque le pays est sensibilisé par une sécurité très vacillante. La volonté de faire venir ces migrants est réelle puisque je le rappelle, l’Europe et chacun de ses états connaissaient depuis plusieurs mois (comment cacher ces regroupements de personnes sur les satellites par exemple!) ce flux estimé à l’époque à plus de 2.5 millions de personnes venant de plusieurs pays d’Afrique.

D’autres questions peuvent se poser à chacun d’entre-nous :

  • Pourquoi prendre le risque de passer la méditerranée et ne pas aller dans les pays du Golf plus facilement accessibles et aisés avec un fort besoin de main d’oeuvre par exemple?
  • Pourquoi il y a très peu de syrien sachant que des femmes syriennes ont pris les armes contre l’EI sur leur territoire, par exemple?
  • Pourquoi des migrants « choisissaient » des pays précis de destination alors que lorsqu’on fuit un pays, sauf à avoir des attaches dans un autre pays et se rapprocher de ses proches, on ne recherche que la paix ?!
  • etc

De nombreux délits allant de mettre le feu dans leur foyer, cambrioler, voler et/ou violer des femmes et mineurs sont commis dans les pays accueillants ces migrants. Pourquoi agir ainsi dans un pays qui sort les migrants de la « stupeur et la guerre » comme écrivait la presse ? Un comportement inadéquat avec un réfugié politique qui fuit la guerre de son pays ! En revanche, ce genre d’acte développe l’insécurité dans le pays d’accueil en paix et autorise à créer une réelle auprès du peuple. 

Je fais partie des rares personnes qui disaient que ces flux migratoires commandités dans un but de détruire nos pays, notre culture ont permis de faire entrer des quantités impressionnantes :

  • d’infiltrés qui ont pour but de renseigner et appuyer tout acte violent commis par les leurs sans être forcément de leur famille
  • des dormants qui aident et protègent les personnes commettants les actes malveillants
  • des terroristes en moins grand nombre, protégés par les infiltrés et dormant (entre autre)

Sachant que ces trois typologies activent et développent des réseaux sur notre territoire auprès des personnes y vivant déjà, par manipulation ou pression.

Une poignée de migrant mérite que nous les accueillons, mais aucun contrôle réel n’a été fait sur ces migrants. Pire, lorsque le camp de Calais a été démantelé, aucune empreinte digitale n’a été relevée ou identité n’a été réellement vérifiée. La grande majorité des migrants qui ont quitté Calais se sont enfuis de leur lieu de destination sans que nous sachions véritablement où ils sont.

Personnellement je refuse d’afficher « Ich bin ein Berliner »ou de mettre une bougie en mémoire des dernières victimes d’attentats terroristes du 19 décembre 2016, soit à Berlin et l’ambassadeur de Russie à Ankara. Je refuse bien que ma compassion va auprès des familles. Nos cultures et nos pays n’ont pas besoin de bougies pour protéger les leurs, pour sécuriser les nôtres, pour accomplir notre devoir comme nos aïeuls l’ont fait.

Je fais partie des rares personnes qui ont avisé en temps et en heure, preuves à l’appui et qu’on a refusé d’entendre jusqu’à me créer une fausse affaire (sur laquelle je rédige un livre aujourd’hui : « l’affaire d’Agen : mon droit de réponse« ), à me faire une mort sociale, à tenter d’abîmer mon image et ma réputation. Mon potentiel a détecté en quelques secondes des profils suspects n’intéressent pas les hauts responsables de notre sécurité en France. J’ai même entendu certains hauts fonctionnaires dire qu’on ne pouvait appréhender les terroristes aussi facilement : faux ! Je peux faire et ils le savent. Un autre de ces hauts fonctionnaires m’a dit qu’on ne voulait pas intégrer le prédictif pour le moment ! Ayez la franchise de dire cela en regardant droit dans les yeux les membres des familles des victimes et aux blessés !

En France, nous avons les moyens de se passer de compétences comme la mienne. Comme m’ont affirmé depuis quelques années plusieurs personnes dans des services sécuritaires d’états français et américain  : « On fait intervenir en France des profilers américains  qui n’ont pas votre potentiel ! C’est incompréhensible! ».

Nous n’avons plus les moyens de nous passer de TOUTES les compétences et cerveaux nécessaires pour combattre cette guerre qui est autant dans le réel que virtuel.

Nadine Touzeau
Profiler, net-profiler, chercheur en comportement des cybercriminels

 

Le fait n’a rien de nouveau : utiliser une foule pour se masquer est vieux comme le monde !

Évoquer que plus de terroristes ont profité du flux migratoire de plus de 2, 5 millions de personnes afin d’envahir l’Europe fait son chemin dans les esprits. Mais il est trop tard du fait que les marques ont été prises, qu’ils sont implantés sur le continent en nombre très important et probablement bien plus que les 5.000 évoqués dernièrement dans un article de VSD. 

Si de nombreux migrants sont de vrais réfugiés voulant fuir leur pays pour X ou Y raisons, ces flux ont été très probablement incités par des personnes malveillantes dans un but également de favoriser les infiltrations de terroristes et sympathisants ou dormants.

Au tout début des flux de migrants, j’ai visionné des vidéos ayant été faites par des amateurs ou journalistes afin de montrer le flux migratoire. De nombreux éléments sont facilement relevables et n’ont certainement pas échappé à mes « collègues » en sûreté et sécurité. Toutefois, j’ai décelé des profils qui pourraient fortement correspondre à des terroristes. Il ne faut que quelques secondes pour se faire.

L’image physique ou statique donne un ensemble de signes dont certains avec des incongruences afin de créer un préprofil qui nécessitera ou pas un focus. Il n’est pas besoin de détailler le potentiel de cette expertise sur plusieurs situations dans plusieurs contextes. Une fois ces profils décelés, l’intérêt est d’analyser la synergie entre eux puisqu’il s’agit d’un réseau très complexe avec des ramifications, étendu et rodé à la fois… Très vivant dans le darkweb! Ces résultats nous permettront de faire du prédictif de masse et donc de diminuer considérablement les risques d’attentats, rapts, vols de données ou patrimoine, etc…

Ainsi que je l’écrivais notamment dans mon livre « Net-profiling : analyse comportementale des cybercriminels » : « les délinquants de nos jours usent de toutes nos faiblesses afin de décupler leur réseau, ressources et actes. »

Aurons-nous enfin la volonté de les surprendre aussi et faire du prédictif!

Nadine TOUZEAU
Profiler, net-profiler, chercheur en comportement des cybercriminels

Au Royaume Uni, une consœur profiler analyse tout nouvel entrant dans le pays qui suscite l’intérêt.

Il est simple et rapide pour un expert profiler d’analyser une photo ou vidéo afin de déceler en quelques minutes si la personne est suspecte suivant l’objectif et comment mener un interrogatoire ou une action par la suite par la profiler ou ses collègues enquêteurs, etc.

A quand en France?!

http://tempsreel.nouvelobs.com/en-direct/a-chaud/12255-attaquesparis-attentats-evites-derniers-royaume-assure.html

Nadine TOUZEAU
Profiler, net-profiler
>>>

In the UK, a profiler learned colleague analyzes any new entrant in the country that arouses the interest.

It is simple and fast for an expert profiler to analyze a photo or video to detect within minutes whether the person is a suspect following the objective and how to conduct an interview or shares thereafter by the profiler or its investigators colleagues etc.

To when in France ?!

Nadine TOUZEAU
Profiler, net-profiler