Articles Tagués ‘terrorism’

Les gouvernements condamnent les attaques terroristes et prétendent combattre les terroristes. Les résultats parlent d’eux-mêmes. Ce qui, me concernant, soulève un ensemble de questions :
– Ne devrions-nous pas nous mêler de nos affaires avant de s’occuper de celles des autres sachant que cela exige d’être un exemple !!! Ce qui, concernant la France, est loin d’être le cas !
– Ne devrions-nous pas nettoyer dans notre propre paroisse afin de commencer à « considérer » la sécurité? En France. Quand on connaît le taux impressionnant d’infiltration, de corruption et considérant qu’un terroriste, l’attaquant, mobilise un nombre très important de partisans afin de faire réussir sa mission. Soit 1 terroriste pour 30,40,50 partisans/collaborateurs, peut être même plus !
– Ne devrions-nous pas mettre de côté notre orgueil, nos paradigmes afin de s’ouvrir pour accepter des nouvelles approches ayant fait leurs preuves, parfois dans d’autres environnements que le sien? Il serait temps de changer nos méthodes, esprits, a priori, et innover plutôt que copier, ce qui n’étant pas le cas, je le réitère, fait le jeu des cybercriminels, sachant que chaque terroriste utilise l’espace cyber !
– Ne devrions-nous pas se remettre en question et tirer leçon des erreurs sans les juger, juste pour avancer dans ces objectifs de lutter contre les terroristes !!! Accepter que l’erreur existe et permettre de s’améliorer et de se remettre en question. Se remettre en question oblige à modifier partiellement voire totalement certains aspects de notre fonctionnement, personne. Puisque cela ne fonctionne pas tel qu’on le pratique depuis des années, pourquoi ne pas intégrer d’autres façons de travailler, potentiels en acceptant la remise en question, en ne se considérant plus comme des cadors, califes afin de ranger les ergots une bonne fois pour toute !!!
– etc.

Le fait que les résultats parlent d’eux-mêmes, remettant en question une véritable volonté politique de stopper ces attentats, autorise à penser que :
– y a-t-il accord avec ces terroristes d’une manière ou d’une autre? Des éléments de réponses semblent prouver que oui…
– la qualité des « prestations » des terroristes est-elle considérée à sa juste valeur afin de mieux l’appréhender? Là encore, leur résultat en atteste, y compris dans l’espace cyber trop peu évoqué
– la volonté de combattre le terroriste est-elle sincère, met-elle concrètement des moyens, TOUS les moyens pour faire aboutir cet objectif à un score plus faible? A la lecture des éléments précédents, la réponse pourrait être dans la question  !
– l’acceptation de modifier son approche et d’intégrer de nouvelles ressources pour lutter contre ces actes sont-elles réelles, mises en oeuvre, acceptées ou a contrario, il semble préférable de poursuivre comme avant, comme depuis 20, 30 ans ! Là encore, les résultats parlent d’eux-mêmes.
– etc.

Si on voulait réellement mettre tous les moyens en œuvrent afin d’endiguer le terrorisme, les solutions existent, les ressources notamment novatrices non considérées par orgueil bien souvent pour la France, le patriotisme, le courage. Ce qui en revanche me semble ne pas réellement exister c’est la volonté étatique de certains pays dont la France. Les actes sont les seules mesures.

J’entends souvent une réponse identique à mes questions sur ce sujet, tant dans l’univers sécuritaire qu’économique. Elle est comme suit : « C’est dans l’acceptable ». Ce qui sous-entend pour les non initiés que des gens analysent ce que le peuple considère comme acceptable ou pas en se basant dessus pour mettre en oeuvre la résolution de l’inacceptable. Sachant que le peuple analysé est le même que celui qui est manipulé par la presse. Le terrorisme est inacceptable, considéré et validé comme tel et pourtant, que met-on réellement en oeuvre face à cela ! Donc qu’est ce qui est tronqué, ou cela ne matche pas volontairement et surtout pour qui ! Ce qui m’autorise à penser que l’acceptable est, comme beaucoup de choses, décidé en amont et inculqué dans nos vies. Sauf à être avisé d’une attaque terroriste, comment un de nos décideurs de son acceptable accepterait qu’un de ses proches perde la vie lors d’une de ces attaques terroristes ! Les bases de l’acceptable, là encore, sont-elles calquées sur des éléments tangibles et rationnels à notre quotidien, celui du peuple?! Ou dessert-il une élite, son business et accord réseau !

Y a-t-il une transversalité de synergie analytique entre l’espace réel et virtuel afin de faire plus de prédictif. La compréhension du réseau, la transmission des éléments via darkweb, deepweb donnant un mode opératoire avec la transmission des success stories pouvant être répliquées dans l’espace réel à nouveau avec des signatures différentes, la synergie entre monde économique et terrorisme /cyberterrorisme qui obligent les entreprises à prendre conscience que leur sécurité n’est plus un dû de l’état, les infiltrations sachant que la porte d’entrée la plus sensible est le recrutement à repenser, la corruption à tout niveau … Cette transversalité internationale doit se mettre en place de façon analytique et en intégrant l’espace virtuel, soit sa compréhension. Deux mondes se jouxtent, s’affrontent et s’utilisent à des fins malsains : l’un est réel, l’autre virtuel. Mais tous deux utilisent une seule ressource non exploitée pour prédire, être proactif sur leur acte à venir : l’Homme.

 

La position de leader amène à l’exemple même s’il n’est pas bon et assoie le pouvoir. Les terroristes tiennent cette position aujourd’hui. Donc les combattre nous oblige à être plus intelligents, organisés, ouverts, malins, droits, novateurs… Mais est-ce la volonté des gouvernements se disant lutter contre le terrorisme ?!

Nadine Touzeau
Profiler, net-profiler, chercheur en comportement des cybercriminels

Le fait n’a rien de nouveau : utiliser une foule pour se masquer est vieux comme le monde !

Évoquer que plus de terroristes ont profité du flux migratoire de plus de 2, 5 millions de personnes afin d’envahir l’Europe fait son chemin dans les esprits. Mais il est trop tard du fait que les marques ont été prises, qu’ils sont implantés sur le continent en nombre très important et probablement bien plus que les 5.000 évoqués dernièrement dans un article de VSD. 

Si de nombreux migrants sont de vrais réfugiés voulant fuir leur pays pour X ou Y raisons, ces flux ont été très probablement incités par des personnes malveillantes dans un but également de favoriser les infiltrations de terroristes et sympathisants ou dormants.

Au tout début des flux de migrants, j’ai visionné des vidéos ayant été faites par des amateurs ou journalistes afin de montrer le flux migratoire. De nombreux éléments sont facilement relevables et n’ont certainement pas échappé à mes « collègues » en sûreté et sécurité. Toutefois, j’ai décelé des profils qui pourraient fortement correspondre à des terroristes. Il ne faut que quelques secondes pour se faire.

L’image physique ou statique donne un ensemble de signes dont certains avec des incongruences afin de créer un préprofil qui nécessitera ou pas un focus. Il n’est pas besoin de détailler le potentiel de cette expertise sur plusieurs situations dans plusieurs contextes. Une fois ces profils décelés, l’intérêt est d’analyser la synergie entre eux puisqu’il s’agit d’un réseau très complexe avec des ramifications, étendu et rodé à la fois… Très vivant dans le darkweb! Ces résultats nous permettront de faire du prédictif de masse et donc de diminuer considérablement les risques d’attentats, rapts, vols de données ou patrimoine, etc…

Ainsi que je l’écrivais notamment dans mon livre « Net-profiling : analyse comportementale des cybercriminels » : « les délinquants de nos jours usent de toutes nos faiblesses afin de décupler leur réseau, ressources et actes. »

Aurons-nous enfin la volonté de les surprendre aussi et faire du prédictif!

Nadine TOUZEAU
Profiler, net-profiler, chercheur en comportement des cybercriminels

(Version française sous texte anglais -French version hereafter)

It is clear that my various work done in recent years to check every day more and more in our daily lives: infiltration by terrorists planted there long bloom everywhere. The undeclared war is declared openly for months without this being formally recognized. And for good reason! It is not a war with border crossing, attack a country with armies to close ranks, organized and copiously equipped, it is a different attack approach that exceeds all schemes and Forensic and military lessons.

While some French generals, with whom I had the chance to interact, understand that we are overtaken by technology, strategy and tactics to confront these terrorists and we have to change the analytical approach and attack, the fact remains that the solutions are not just barely touched by that person, in the political and lobbyist system as it exists today, has not the abillity to implement something really relevant to become efficient.

It is still based on theories of crimes like Mesrine face to a tough opponent who designed a clever network based on our defects.

But we can not wait, especially in France, which lags considerably behind. These terrorists only show part of the visible surface of the iceberg and their potential and targets. Under the pretext of having such a graduate recognized by the French university, to have the right age for recruitment under 35 itself, be a man in a man’s environment to be commissioned, use language along the wind to be heard, to integrate such a network to be noticed, approach such knowledge to hope for a mission, etc. we obscures the potential of the individual, its grounds outcomes and reactivity.

Our partitioning classify in boxes, abuse of consanguinity and do everything for his career would go unnoticed in a world where our only problem would be to talk about the last panda born in a zoo. A Franco-French weaknesses, which try to lobotomize us with known and the results and limitations of today are one of the games of those terrorists who have been constantly watching us, analyzing us, known us and surf our faults to better reach us where it hurts without actually being worried. While we differ between cronyism, they sow their options to drown the investigators, while we force a single thought, them, attacking as experts in their own way.

I read one judges these Islamic terrorists as uneducated: mistake. I read they are considered isolated: mistake.
I hear that it’s said they’re being recruited : rarely. I hear they show disorganized: absolutely not. We find them all the mitigating circumstances to discredit their sentences, whereas it should instead show them the real nature of their act and that our laws, our values disapprove them.

Fear to stay in a ghost shadow of what is left of politically correct allows them greater scope of action that you and I can not imagine. Without ignoring the security we need because of the work we have chosen to exercise.

For these terrorists, what luck that not to be so worried! We do not recognize that they have had several cyber attack is to leave them time to develop their capacity to better cyber attack means of transport! That leaves the field in their movement, it’s a ticket to travel anywhere and freely! We do not recognize their wrongdoing and association with criminal organizations to arms trafficking, drugs, women and children and illegal immigrants, it is a comfort to continue to expand their network and others, to exercise in peace for as deliberately killing any azimuth!

SOUSSE 2015 ATTENTAT

I hear on the attack in Sousse in Tunisia, « but it came on the beach barefoot, in shorts with a gun in an umbrella? « .

After so many attacks worldwide still hear this kind of talk is to wonder who pays dear to walk behind us! You thought he was coming dressed like Rambo and send an email a few minutes before saying « Hi I arrive and I just kill your customers! ». Undercover, that’s it! They got lost in the crowd, are very well established for generations and therefore difficult to detect. You may say, « but he was recognized as Salafist and filed! ». A police record or being filed does not indicate who is and what will make the individual especially in France where it is not used profilers (not to be confused with psychological profiles).

I read from a security expert regarding the attack in Isère in France « decapitaded is the signature by Islamist terrorists. » No, they reproduced a signature or reproduice signatures and have several modus operandi. How many other readings as obsolete in the investigation that France likes to keep. I have a deep respect for these great professionals, we do not have the means to lobby. Knowing be overtaken is not to be little or diminish, on the contrary, it is a step to grow again. The operation of Islamic terrorists is based on an ideology of their interpretation of the Koran conveyed by leaders with other objectives. It is the keystone, the basis of all their actions. Then there are lots of different cells each other, physically isolated in the world, sometimes sleeping, but absolutely linked together regardless of their missions. These missions are not adapted at potential of the terrorist,  which means they are able of using them what an individual can make in the name of the ideology. The most successful recruitment! Then either they are ordered to do, or they have a project they want to do that will be enabled or not. The trigger is there, that’s all. It is neither a whim nor a thoughtless act or madness. The act can at most be misjudged or have a setback which gives the impression of being disorganized. However, the means are put in place for the mission. Please do not neglect the darknet, the virtual world with free exchange of all kinds! Free Universe, but fun or user of darknet without respecting the rules especially in this kind of the terrorist,  the risk of paying the full price. These terrorists are extremely numerous and certainly not in France around 1800, but much, much more, including in the world, knowing that each form outside where they were trained and also have mules help them in their missions.

None of this data are not understood or applied in France, I said well in France, one of the most threatened by Islamic extremists countries. The schemes currently applied no longer have any mark or no control in our society today!

Again we must rethink and evolve with new brains having results. For the safety of our country and the future of our children.

Pr Nadine TOUZEAU
Profiler, net-profiler

>>>>

Tunisie, Koweit, France, Somalie : une seule date – C’est une guerre idéologique qui est déclarée !

Force est de constater que mes différents travaux effectués depuis quelques années se vérifient chaque jour de plus en plus dans notre quotidien : les infiltrations par des terroristes semées il y a bien longtemps éclosent partout dans le monde. La guerre larvée est déclarée ouvertement depuis des mois sans que cela ne soit officiellement reconnu. Et pour cause ! Il ne s’agit pas d’une guerre avec franchissement de frontières, attaque d’un pays avec des armées aux rangs serrés, organisées et copieusement équipées, il s’agit d’une toute autre approche d’attaque qui dépasse tous les schémas et enseignements Forensic et militaires.

Si certains généraux français, avec qui j’ai eu la chance d’échanger, comprennent que nous sommes dépassés en technique, stratégie et tactique pour affronter ces terroristes et qu’il faut changer l’approche analytique et d’attaque, il n’en demeure pas moins que les solutions ne sont qu’à peine effleurées simplement par ce que personne, dans le système politico-lobbyiste tel qu’existant encore aujourd’hui, n’a la capacité de mettre en œuvre quelque chose de réellement pertinent au devenir efficace.

On se base encore sur des théories des crimes à la Mesrine face à un adversaire de taille qui a conçu un réseau intelligent basé sur nos failles. Or, on ne peut plus attendre, surtout en France qui accuse un retard considérable. Ces terroristes ne montrent qu’une partie de la surface visible de l’Iceberg de leurs potentiels et objectifs. Sous prétexte d’avoir tel diplôme reconnu par les universitaires français, d’avoir le bon âge pour être recruté soi moins de 35 ans, être un homme dans un milieu d’homme pour être missionné, user d’un langage suivant le vent pour être entendu, intégrer tel réseau pour être remarqué, approcher telle connaissance pour espérer une mission, etc. on en occulte le potentiel de l’individu, ses résultats terrains et sa réactivité.

Notre cloisonnement de classifier dans des cases, abuser de consanguinité et tout faire pour sa carrière passerait inaperçu dans un univers où notre seul problème serait de parler du dernier petit panda né dans un zoo. Une des faiblesses franco-françaises, qui tentent de nous lobotomiser et dont on connaît et les résultats et les limites de nos jours, font un des jeux de ces terroristes qui n’ont eu de cesse de nous observer, de nous analyser, de nous connaitre et de surfer sur nos failles pour mieux nous atteindre là où ça fait mal sans être réellement inquiétés.

 Alors que nous tergiversons entre copinages, eux sèment leurs différentes options pour noyer les enquêteurs, pendant que nous obligeons une pensée unique, eux attaquent en experts à leur façon. Or, on ne peut plus attendre, surtout en France qui accuse un retard considérable. 

Ces terroristes ne montrent qu’une partie de la surface visible de l’Iceberg de leurs potentiels et objectifs.

Je lis qu’on juge ces terroristes islamistes d’inculte : erreur.
Je lis qu’on les considère isolés : erreur.
J’entends qu’on les dit embrigadés : rarement.
J’entends qu’ils se montrent désorganisés : absolument pas.

On leur trouvera toutes les circonstances atténuantes pour discréditer leur peine alors qu’il faut au contraire leur montrer la réelle nature de leur acte et que nos Lois, nos valeurs les désapprouvent. La peur pour rester dans une ombre fantôme de ce qu’il reste de politiquement correct leur autorise un plus grand champ d’action que vous et moi-même n’imaginons pas. Sans occulter la sécurité que nous devons de part le métier que nous avons choisi d’exercer.

Pour ces terroristes, quelle aubaine que de ne pas être ainsi inquiété ! Qu’on ne reconnaisse pas qu’ils ont cyber attaqués plusieurs avions, c’est leur laisser le loisir de développer leur capacité à mieux cyber attaquer des moyens de transport !
Qu’on laisse le champ libre dans leur mouvement, c’est un billet pour circuler n’importe où et librement !
Qu’on ne reconnaisse pas leur méfait et liaison avec des organisations criminelles pour faire des trafics d’armes, de drogues, de femmes et d’enfants et de migrants illégaux, c’est une aisance de continuer à enrichir leur réseau et d’autres, d’exercer en toute quiétude pour aussi tuer tout azimut délibérément !

J’entends concernant l’attentat de Sousse en Tunisie : « mais il est venu sur la plage pieds nus, en short avec une arme dans un parapluie ? ».  Après tant d’attentats dans le monde entendre encore ce genre de propos c’est à se demander qui paye cher derrière pour nous promener ! Vous pensiez qu’il allait venir habiller comme Rambo et envoyer un mail quelques minutes avant pour dire «Coucou j’arrive et je viens tuer vos clients! ». Des infiltrés, c’est cela ! Ils se fondent dans la masse, sont très bien implantés  depuis des générations et donc difficilement repérables.

Vous me direz : « mais il était reconnu et fiché salafiste ! ». Un casier judiciaire ou être fiché ne permet pas de savoir qui est et ce que va faire l’individu surtout en France où on n’utilise pas de profiler (ne pas confondre avec des profils psychologiques).

Je lis d’un expert en sécurité concernant l’attentat dans l’Isère en France : « décapité est la signature des terroristes islamistes ». Mais non, ils ont plusieurs signatures ou une signature reproduite et, de fait, plusieurs modes opératoires.

Combien d’autres lectures aussi obsolètes en matière d’investigation que la France aime à conserver. J’ai un profond respect pour ces grands professionnels, nous n’avons plus les moyens de faire du lobbying. Savoir être dépassé n’est pas se rabaisser ou diminuer, au contraire, c’est un pas pour grandir encore.

Ces terroristes sont extrêmement nombreux et surement pas 1800 environ en France, mais beaucoup, beaucoup plus, y compris dans le monde, sachant que chacun d’entre eux forment en dehors de l’endroit où ils ont été formés et ont aussi des mules pour les aider dans leurs missions. Rien de ces donnes ne sont comprises ni appliquées en France, je précise bien en France, l’un des pays les plus menacés par les extrémistes islamistes. De fait! Les schémas appliqués actuellement n’ont plus aucun repère ni aucune prise dans notre société aujourd’hui !

Là aussi il faut évoluer et repenser avec des nouveaux cerveaux ayant des résultats. Pour la sécurité de notre pays et l’avenir de nos enfants.

Pr Nadine TOUZEAU
Profiler, net-profiler

International news is full of information on a range of aircraft accidents.

The two helicopters with teams from the reality TV « Dropped ».Unlikely accident between these two flying birds whose surprising knowing the same video quality drivers. But until then personally I would not doubt it.

The A320 crash happened near Digne in France was my trigger to understand many shadows or arranged theories as suicide pilot error …But there were other airports, Holland via Moscow, Malaysia to Mali … aircraft outline, helicopters with celebrities …

What it raised immediately questions is: 8 to 12 minutes without anyone knowing what is happening, not related to the control tower and downhill. It’s long 8-12 minutes. The press shows that the speed was increased downhill: this journalist knows he inertia? And if the pilot was trying to go through as it was in dropping out? The fact that it seeks to modify the push by changing the joystick gazen control repeatedly prove two things: first that it is not suicidal, which bounces off the second he tries to get out of a critical situation.

Suicide is a selfish act. It rarely leads people in his death as to throw himself under a truck as a pedestrian or with his car, and in low numbers except collective suicide as practiced sects, the majority of whose members do not validate the suicide of somewhere else.

To commit suicide, first we choose how we will die, and when, or go into details which end his days very quickly and without too much suffering. Often was prepared and sometimes it goes without reaching the act before trying again. The environments are isolated or public. We are looking to move away or otherwise show her distress as a cry for help. We predisposes it has the will to, it does not see the end of the tunnel, we live in a dark environment, stressful, disagree on all or part of oneself. It feels wrong. Those who are going to commit the act speaks little, sometimes they entrust themselves to others evoking to finish. It is a notion of leakage. Reality is sometimes disconnected in the emotional, ie we lose self-esteem, confidence, we feel dis-liked, etc. Suicide then represents a solution to suffer no more, no more fighting, no more suffering.

In fact, Andreas Lubitz did not cause his suicide using the A320.

Considering this, I would add these reflections:
– Suicidal puts everything in place to leave a message explaining why we will commit this act, which does not seem the case for Andreas Lubitz (I read that he wanted his name to be retained by the world : pure speculation!).
– Moreover, the conversations between the pilot and co-pilot are playful: in 10 minutes it would rock in the urge to « kill 150 people with it »? A bipolar person could possibly do it, but would not have been recruited by an airline.
– You need a trigger! Here again I have not read anything that allows an act of suicide.
– Means a breath in the cockpit, is that of Andreas Lubitz. According to experts who have listened to this tape, this breathing is that of a person under oxygen mask! If you are suicide by putting his oxygen mask?
– During the 8 to 12 minutes and the last before the crash, no one responds to the control tower, but if they just could not, neither captain nor his co-driver ?!
– Similarly, the co-pilot refused to open the door to the captain: there too, and if he could not?
– The co-pilot problems of lose sight should escape to drastic medical checks of employees on flights airlines Companie such as Lufthansa, one of the best in the world?
– Finally, trained 150 people including his colleagues that obviously appreciate in a mountain putting 8 to 12 minutes the plane in silence downhill then 1 minute dive on a mountain, it is very long for a suicide seems decidedly disorganized.

I analyzed some pictures of Andreas Lubitz whose profile shows an anxious person, concerned, anxious, disturbed, even a little sad. Person not very communicative about himself isolated, introverted, not necessarily friendly or unfriendly. His sleep was to be troubled and needed to be regulated in particular to do her job I suppose. It’s probably also in this spirit that he has been treated by what I think he loved his work. He must have a need for grandeur, above culmination of his abilities which animated his anxieties. The rest of what I profile is antinomical suicidal:methodical, rigorous, athletic, with projects, bulimic successful, should agree to go for first place, protective, unobtrusive picky, with the notion of service. He must have a passion, something that animated and for which he was holding. It presents a builder profile as family or establish a home etc.

This co-driver Andreas Lubitz is, according to all the elements that I have, not the terrorists who committed the crash, he tried to save the plane and I want his family to know if it can ease their pain, and all grieving families as a result of the crash.

And if I defend my thesis of an act of terrorism it is precisely that kind of crash is too frequent.While notebooks safe loads are becoming more sophisticated, we discover defects in « virtual brain » embedded. Defects that allow infiltrations types cybercriminal. And I can not prevent to think about this fact: an old case of an attack in the United States of a car whose occupants were « precious » for a big legal affair, which was remote controlled remotely to crash .

Nadine TOUZEAU
Profiler, net-profiler

>>>>><

L’actualité internationale est riche en information sur un ensemble d’accidents d’avion.

Les deux hélicoptères avec les équipes de la télé-réalité de « Dropped ». Improbable accident entre ces deux oiseaux volants et dont la vidéo même surprend connaissant la qualité des pilotes. Mais jusque-là personnellement, je n’allais pas douter.

Le crash de l’A320 près de Digne en France a été mon déclencheur afin de comprendre de nombreuses ombres ou théories arrangées tels suicide, erreur de pilotage… Mais il y a eut d’autres aéroports, de la Hollande en passant par Moscou, de la Malaisie au Mali… des avions de grandes lignes, des hélicoptères avec des personnalités…

Ce qui m’a de suite interpellé c’est : 8 à 12 minutes sans qu’on ne sache ce qui ce passe, sans lien avec la tour de contrôle et en descente. C’est long 8 à 12 minutes. La presse affiche que la vitesse a été augmentée en descente : ce journaliste connait-il l’inertie? Et si le pilote cherchait à remonter par ce qu’il était en décrochage? Le fait qu’il cherche à modifier la poussée en modifiant la manette des gaz à plusieurs reprises prouvent deux choses : la première qu’il n’est pas suicidaire, ce qui rebondit sur la seconde qu’il cherche à se sortir d’une situation critique.

Un suicide est un acte égoïste. On entraîne très rarement des personnes dans sa mort tel pour se jeter sous un camion en tant que piéton ou avec sa voiture, et en faible nombre sauf les suicides collectifs comme pratiquent des sectes, dont la majorité des membres ne valideront pas le suicide d’ailleurs.

Pour se suicider, on choisit d’abord comment on va mourir, puis quand, ou, on entre dans un détail qui sera de mettre fin à ses jours très rapidement et sans trop de souffrance. Bien souvent on s’y prépare et parfois passe à l’acte sans aboutir avant de recommencer. Les environnements sont isolés ou publics. On cherche à s’éloigner ou au contraire montrer son désarroi comme un appel au secours.  On se prédispose à, on a la volonté de, on ne voit pas le bout du tunnel, on vit dans un environnement sombre, stressant, en désaccord sur tout ou parti de soi-même. On s’y sent mal. Ceux qui vont commettre l’acte n’en parlent que peu, parfois ils se confient à autrui en évoquant d’en finir. C’est une notion de fuite. La réalité est parfois déconnectée dans l’affectif, c’est à dire qu’on perd une estime de soi, une confiance, on se sent dés-aimé, etc. Le suicide représente alors une solution pour ne plus souffrir, ne plus se battre, ne plus subir.

De fait, Andréas Lubitz n’a pas provoqué son suicide en utilisant l’A320.

Considérant cela, j’ajouterais ces réflexions :
– Le suicidaire met tout en place pour laisser un message d’explication du pourquoi on va commette cet acte, ce qui ne semble pas le cas pour Andréas Lubitz (j’ai lu qu’il voulait que son nom soit retenu par le monde entier : pure spéculation!).
– Qui plus est, les conversations entre le pilote et copilote sont enjouées : en 10 minutes il basculerait dans l’envie de « suicider 150 personnes avec lui » ?! Une personne bipolaire pourrait le faire éventuellement, mais n’aurait pas été recrutée par une compagnie aérienne.
– Il faut un déclencheur ! Là encore, je n’ai rien lu qui permette un acte de suicide.

– On entend une respiration dans le cockpit, soit celle d’Andréas Lubitz. D’après des experts qui ont écouté cette bande, cette respiration est celle d’une personne sous masque à oxygène! Se suicide-t’on en mettant son masque à oxygène?
– Durant les 8 à 12 minutes et la dernière avant le crash, personne ne répond à la tour de controle, mais s’ils ne pouvaient tout simplement pas, ni le commandant de bord, ni son copilote?!

– De même, le copilote refuse d’ouvrir la porte au commandant de bord : là aussi, et s’il ne pouvait pas?
– les problèmes de vue du copilote échapperaient aux contrôles médicaux drastiques des employés sur des vols des compagnies aériennes comme celle de la Lufthansa, une des meilleures au monde?
–  La vitesse a été augmentée en descente. Mais le copilote a donné des poussées de gaz à plusieurs reprises en pilotage automatique. Et si Andréas Lubitz cherchait à modifier la poussée en modifiant la manette des gaz à plusieurs reprises? Ce qui prouverait deux choses : la première qu’il n’est pas suicidaire par ce que la seconde il cherche à se sortir d’une situation critique. Dans tous les cas, on ne se suicide pas par a-coups!
– Enfin , entrainer 150 personnes dont ses collègues qu’on apprécie visiblement dans une montagne en mettant 8 à 12 minutes l’avion dans le silence en descente puis 1 minute en piqué sur une montagne, c’est très long pour un suicide qui semble décidément bien désorganisé.

Crash A320, ce n'est pas un suicidaire ni terroriste

Crash A320, ce n’est pas un suicidaire ni terroriste

J’ai analysé les quelques photos d’Andréas Lubitz dont le profil montre bien une personne inquiète, soucieuse, angoissée, perturbée, un peu triste même. Personne assez peu communicante sur lui-même, isolée, introverti, pas forcément sociable ni désagréable. Son sommeil devait être troublé et nécessitait d’être régulé notamment afin d’exercer son travail je présume. C’est surement aussi dans cet esprit qu’il s’est fait soigner par ce que je pense qu’il aimait son travail. Il devait avoir un besoin de grandeur, d’aboutissement au dessus de ses capacités ce qui animait ses angoisses. Le reste de ce que j’ai profilé est antinomique avec un suicidaire : méthodique, rigoureux, sportif, ayant des projets, boulimique de réussite, ne devait s’accorder qu’à aller chercher la première place, protecteur, pointilleux discret, ayant la notion du service. Il devait avoir une passion, quelque chose qui l’animait et pour laquelle il tenait. Il présente un profil de bâtisseur telle famille ou établir un foyer etc.

Ce copilote, Andréas Lubitz n’est, selon tous les éléments dont je dispose, pas le terroriste qui a commis le crash, il a tenté de sauver l’appareil et j’aimerais que sa famille le sache si cela peut apaiser leur douleur, ainsi que toutes les familles en deuil des suites de ce crash.

Et si je défends ma thèse d’un acte terrorisme c’est justement par ce que ce genre de crash est trop fréquent. Alors que les cahiers des charges sécuritaires sont de plus en plus pointus, on découvre des failles dans des « cerveaux virtuels » embarqués. Des failles qui autorisent des infiltrations de types cybercriminelles. Et je ne peux m’empêcher de penser à ce fait : une vieille affaire d’attentat aux Etats-Unis d’une voiture, dont les occupants étaient « précieux » pour une grosse affaire juridique, qui a été téléguidée à distance vers un crash.

Nadine TOUZEAU
Profiler, net-profiler