Non classé

Service aux entreprises et particuliers

Conseil, coaching, formation, conférence scientifique pour entreprises et particuliers

Avoir le bon comportement pour faire la différence!

80% de la communication est non-verbale, soit liée au comportement que notre corps, notre visage, notre voix, nos silences, émettent parfois à notre insu.​

Nos comportements sont souvent mieux perçus par les autres que par nous-même et provoquent des attitudes venant d’autrui qui peuvent nous étonner. De la même manière, il nous arrive de considérer un comportement de quelqu’un à tort, créant parfois des confusions. Les incidences dans les deux cas sont qu’une communication est faussée puisqu’incomprise par le non-verbal.​

Le corps ne mentant jamais, chacun de nos comportements transmet un message en phase ou contraire à nos actes ou propos. Mais comment les détecter, les comprendre, les déceler et les interpréter?

Quelle attitude doit-on avoir? Que doit-on améliorer en soi? Etc.​

Ne vous êtes-vous jamais dit des phrases telles que : « Pourquoi j’accumule de tels soucis ? », « Pourquoi je ne m’entends jamais avec tel genre de personne ? », « Pourquoi c’est toujours à moi que cela arrive ? », etc…

La majorité des réponses viennent de ce que vos propres comportements provoquent.​ Votre histoire est à prendre en compte aussi.

Ainsi des incompréhensions, conflits, rejets, échecs auraient pu être évités en apprenant votre propre comportement et les incidences sur autrui. Apprendre ses propres comportements c’est aussi déceler ceux des autres et donc se synchroniser avec son entourage.

Nadine Touzeau Profiler intervient en France et à l’étranger sur les sujets suivants :

  • Profil sur photo ( passé, présent) avec réponses à vos questions,
  • Profil sur tableau ancien, masque mortuaire, autre sur demande
  • Gestion de conflits, synchroniser les différences, etc.,
  • Recrutement , détection de potentiel
  • Nettoyer les maux, révéler la personne, développer la confiance en soi
  • Gérer les propos diffamatoires, trolls et autres écrits faux sur internet, et cyberharcèlement
  • Etc.

Ensemble et de façon confidentielle, selon vos besoins et à votre rythme, nous définissons la mission la mieux adaptée et son planning.

Nadine Touzeau
nt.profiler@gmail.com

Non classé

Témoignage d’une cliente

Cette cliente tenait à témoigner anonymement et publiquement de son expérience. Je suis très touchée et l’en remercie vivement. Je ne vous cache pas qu’elle développe ce que d’autres clients ont résumé.
Nadine Touzeau

TÉMOIGNAGE

Je profite de cette nouvelle année pour porter mon témoignage au plus grand nombre et rendre hommage à Nadine Touzeau qui m’a accompagné en coaching et apporté un profond et salutaire changement dans ma vie.

Même si nos séances sont finies, Nadine Touzeau a semé des graines qui germent encore en moi aujourd’hui et que j’observe par de subtiles transformations dans mon quotidien.

Je n’emploierai pas le mot « travail » à proprement parler, dans le sens où je ne l’ai pas vécu comme un effort afin d’obtenir des réponses mais plutôt comme une approche placée dans une sincère volonté de se confronter à soi-même et dans une ouverture à l’inconnu, que Nadine apporte avec amour.

Je l’ai d’avantage perçu comme une forme d’abandon à me laisser bousculer, à accueillir son regard comme un miroir, à lever les voiles sur ma vulnérabilité et mes peurs.

Devient alors possible une véritable alchimie qui se réalise en soi.

Outre ses connaissances de profilage et d’analyse comportementale très pointues, s’ajoutent sa nature même, sa solidité intérieure, son alignement dans sa propre vérité qui m’ont mené à avoir confiance en mes ressentis, à réparer les blessures, à nettoyer les traumas et reconstruire mon histoire.

Un processus qui m’a conduite à réfléchir en développant le discernement, à me déprogrammer pour raviver ma créativité et exprimer ma singularité avec plus d’assurance.

Le déroulement s’est joué sans échappatoire possible, car Nadine m’a amené, avec une sensible bienveillance, à me voir, à me connaître, à déceler mes « petits arrangements », à m’accepter telle que je suis, à trouver ma vérité, pas la sienne ou soumise à une bien-pensance mais celle qui résonne avec mes valeurs profondes et surtout à croire en moi, à m’aimer.

Elle s’intéresse aux moindres détails avec une acuité qui permet souvent de revenir à la source des nœuds.

Elle parle avec des mots choisis, toujours justes, un langage congruent à toutes les circonstances.

Et comme disent les amérindiens elle « marche sa parole ».

Sa simple présence fait bouger les choses en soi. Une présence établie dans une conviction intime et profonde, qui agit au niveau vibratoire.

Parfois j’ai cru que rien ne se passait, que nos séances piétinaient alors que les prises de conscience maturaient en silence puis remontaient à la surface pour apparaître comme une évidence. Cela suscite de la patience, de la confiance, c’est un enchaînement qui pourrait passer pour hasardeux mais qui suit son fil à une vitesse inattendue. J’ai ainsi plus avancé en 12 séances qu’en 12 années de thérapie. J’associerai cette sensation de flottement à la perte de contrôle du mental pour laisser émerger la personnalité authentique de l’individu.

Ce que propose Nadine Touzeau va au delà d’un coaching classique car elle fait percevoir une autre réalité, qui va bien plus loin qu’un développement personnel. Je le qualifierai de coaching spirituel ou humaniste car il révèle un espace aux dimensions multiples et qui agit en tant que transmutation vers l’être unique, entier que nous sommes. Un coaching de l’éveil à notre entière liberté, à notre souveraineté.

Ainsi, les expériences vont continuer à se vivre… mais d’un pas plus confiant, plus fidèle à moi-même, vers une autonomie plus grande. En résulte une adaptation plus souple aux changements et j’accepte volontiers que ce voyage au long cours n’aura de cesse de me surprendre…

Il y aura eu un avant et un après et c’est avec une sincère gratitude envers cette grande dame que je continuerai le chemin.

K.L.

Non classé

Livre « De l’astrologie au profilage »

sorti le 27 Décembre 2022

Lorsqu’une cliente me propose de faire un livre avec elle…

« De l’astrologie au profilage », Carole Desbois et Nadine Touzeau

Screenshot_20221227-164754_Amazon Shopping

Résumé : Quand deux sciences humaines, que tout semble opposer, se rejoignent et mettent en avant leurs approches professionnelles et leurs résultats : cela donne ce manuscrit. Ce livre colore l’astrologie telle que la pratique Carole Desbois et le profilage tel qu’il est exercé par Nadine Touzeau.
Deux approches, deux méthodes, deux résultats et au moins une valeur commune aux deux auteures : aller au plus juste de la vérité.
Ce livre amène le lecteur vers deux univers qui se complètent, qui s’apportent mutuellement en enrichissant la connaissance de tout un chacun. Une véritable photographie de l’humain sous toutes les coutures. Et au-delà de cela, une introspection dans ces sciences humaines peu connues, dévoyées, détournées, dénigrées… probablement par peur d’être face à la justesse.
Un exercice très apprécié par les auteures de par la différence du travail dont les résultats peuvent en bluffer plus d’un. Le tout avec bienveillance et respect.

Non classé

Nouveau Livre sorti en décembre 2022

« De l’astrologie au profilage », Carole Desbois et Nadine Touzeau

Non classé

Offres spéciales fin d’année 2022

Non classé

Séminaires/Formations été 2022…à 10Kms de Cognac

Voici les dates de séminaires/formations prévues pour cet été qui se tiendront chez moi.

Les thématiques permettent de donner le ton du sujet qui sera traité par vous qui rejoindrez le groupe de séminaristes durant 4 heures dans un cadre naturel et reposant. Vos sujets seront étudiés et on y apportera toutes les solutions possibles.

Entre formation et coaching de groupe, ces séminaires sont nés de réflexion avec mes clients.

Informations, programmes et dates ci-dessous

Merci de réserver par mail à : ntprofiler@nadinetouzeau.com

Profilement Vôtre
Nadine Touzeau

Non classé

Offres Spéciales fin d’année 2021

Non classé

En 1ère mondiale : conférence Profilage Historique Napoléon Bonaparte

Cet évènement privé s’est tenu en France à l’Alexandra Palace proche de Niort avec un très grand succès et des retours mettant en avant l’intérêt de vérifier si l’Histoire nous ment. L’approche du travail et de la conférence étant unique, les convives veulent revivre ce moment dans le même état d’esprit. Les sponsors souhaitent être à nouveau de la partie. Toutefois, cet évènement peut se faire en entreprise par exemple et faire réfléchir les invités sur les tableaux de maître et masques mortuaires. Soit ouvrir l’esprit analytique pour comprendre si on nous dit la vérité ou pas sur un tableau, un masque mortuaire, l’histoire.

Voici la liste des sponsors

  • Madame Emmanuelle Albuisson
  • Madame Christiane Spies
  • Madame Danielle Tortrauto

Les photographies sont disponible sur Pinterest : https://fr.pinterest.com/nadinetouzeau3/

Nadine Touzeau
Profiler, net-profiler, chercheur en comportement des cybercriminels

Non classé

Suggestions de derniers articles à lire sur le blog

Chaque mois, des articles sont publiés sur le blog de Nadine Touzeau. Merci de vous inscrire sur mon blog afin de les recevoir.

Derniers articles à lire :

D’autres articles à venir et à partager

Aussi sur ma chaine Youtube, ces sujets y sont traités en vidéo : https://www.youtube.com/channel/UCXAd-zvJ8_69J5EHf5kQJtQ

Profilement Vôtre
Nadine Touzeau

Non classé

Livre PROFILAGE HISTORIQUE NAPOLEON BONAPARTE

Empereur dictateur ou homme de valeurs

Vidéo composée par Judicaël Olivier

Image reconstitution 1er Empire pour vidéo teaser avec Jean-François Hugo de Chateaubriand, Les Greniers du Vicomte.

Plus d’informations : https://nadinetouzeau.com/serie-profilage-historique/

Non classé

Mon droit de réponse – Affaire d’Agen 2013 – Nadine TOUZEAU

Merci à tous pour votre soutien

https://odysee.com/@ntprofiler:d/DROITDEREPONSEAFFAIREDAGENNADINETOUZEAU:6

Non classé

DECRYPTAGE D’UNE ANALYSE SUR VIDEO D’EMMANUEL MACRON COVID 19 – 12 MARS 2020

Beaucoup se lancent dans l’analyse comportementale et éventuellement profilage. Je vous encourage tous à le faire, mais pas n’importe comment!

J’ai choisi cet exemple pour illustrer mon propos, surtout pas pour me moquer ou discréditer ce mentaliste (un terme qu’on ne connait pas dans notre univers), mais pour montrer quelques erreurs et vous sensibiliser sur le fait que notre métier est sérieux, technique, cartésien et qu’il nécessite apprentissage et pratique vérifiés et validés sur et par le terrain. Du reste je trouve son approche plutôt bonne ce pourquoi je l’ai choisis en exemple. Je le découvre aussi.

Voici le lien :

Ce mentaliste décrypte la gestuelle et le discours d’Emmanuel Macron à propos du coronavirus

En préambule, dans la pratique de notre métier tel qu’on le fait, la synergologie (ayant lu que c’était scientifique, non ça ne l’est pas) n’est pas utilisée même s’il y a des choses intéressantes. Monsieur Macron est un initié à la communication donc contrôle sa personne autant que possible et s’entraine, apprend comme beaucoup de personne politique et surtout Président d’un pays. Pour des raisons évidentes, je ne ferai que très peu d’analyse et profilage de la collecte de signes. Je précise que je rédige au rythme de la lecture et découverte de la vidéo de Monsieur Fabien Olicart, mentaliste.

Vidéo élocution Monsieur Macron jusqu’à 1″53 de la vidéo du mentaliste.

En collecte d’informations (non approfondie), on voit beaucoup les sourcils de Monsieur Macron se relever, allongeant son visage, parfois ponctués d’un signe de tête comme pour illustrer ses propos sachant que les sourcils relevés pourraient faire partie de sa baseline, sur certains mots dont là : virus, plusieurs milliers, …
Ensuite, les épaules sont figées, seul ce qui est en mouvement avec la tête fait rythmer un peu le torse.
Sa voix indique plusieurs intonations différentes.
L’environnement est toujours aussi solanel et relatif à sa fonction et la teneur du message. Tout comme sa tenue vestimentaire, etc…

Le mentaliste dit que Monsieur Macron lit un prompteur. Pourquoi pas ! Rien ne l’affirme, d’abord par ce que ces yeux n’ont aucun mouvement en ce sens : bouger de droite à gauche, les cligner, par exemple. Certes, il peut en avoir l’habitude. Mais cela ne peut en aucun cas être une certitude ni une affirmation. Juste une supposition parmi d’autres. Il peut très bien connaitre le sujet de son texte et narrer devant la caméra en la figeant. Il peut aussi s’aider pour la figer par de substances par exemple… ou d’une oreillette afin de lui dicter son texte.
Pour la respiration, je ne suis pas plus d’accord puisqu’il peut s’agir d’une réflexion à ce qu’on va dire avant de finir son texte pour ne pas commettre une erreur, un oubli, voire recommencer l’enregistrement ce qui en revanche peut être le cas.
L’ajout de texte n’est pas uniquement lié au prompteur mais aussi à l’enregistrement qui autorise d’ajouter le texte ensuite sachant que cela peut se faire automatiquement. Puisqu’il y a un décalage entre les dires de Monsieur Macron et le texte en bandeau de vidéo , soit écrit au fur et à mesure, cela montre soit une incompétence de la personne qui le fait, soit que ce n’est pas un discours écrit !

A 4″10, le mentaliste indique que tout a été cadré pour ne pas voir les mains de Monsieur Macron. Certes, mais peut-être aussi pour la sollenité du sujet qui préfère un cadrage de près que de loin! Ensuite ses mains on les imagine par les mouvements de son torse qui parle aussi.

A 4″21, un clignement de l’oeil de Monsieur Macron

A 4″26, le mentaliste parle des sourcils. S’il faut les interpréter et tous car ils n’expriment pas la même chose et n’indiquent pas toujours une congruence avec les mots en intégrant que certains sont dans sa baseline.

A 5″31, on remarque une aisance dans les propos, une fluidité et un rythme de ton et voix de Monsieur Macron. Tout est dit pour comprendre quand le sujet est plus en phase avec lui que d’autres, voire détecter des incongruences. Ces propos se rejoignent à 5″52. A noter que quand le corps s’avance en évoquant X et Y sujets, c’est souvent pour convaincre et synchroniser avec les autres ce qu’on dit, parfois en mentant.

A 6″21, on arrive à voir les mains qui confirment être dans le prolongement des mouvements de la tête au torse.

A 6″22, regardez le prompter qui efface et reprend ! Une preuve que cela n’est pas écrit à l’avance ou alors qu’il y a un problème informatique ou que c’est un défaut humain. Puis, un oeil se ferme. Indicateur intéressant qui peut évoquer une gêne, une réflexion, un doute, un contrôle perdu…

A 6″35, l’expression de Monsieur Macron est à relever. Lèvres pincées, déglutition, tête reculée, penchée et de biais, regard modifié dans la profondeur et expression… un relâchement qui en dit long. L’explication qui suit ensuite met en avant le manque de neutralité du mentaliste, c’est dommage. En effet, il ne faut jamais rester braqué sur ces idées et accepter qu’on ait pu se tromper. Un prompteur en pause, en attente de donner la suite du texte n’autorise pas une telle expression qui met plus en avant une incongruence avec le contexte de la vidéo et des faits dont la lassitude… S’il devait attendre, au lieu il reste à l’identique de ce qu’il avait fait auparavant ou alors il écarquille les yeux, voire cherche du regard, mais reste face au prompteur, pas décalé de la sorte avec une bouche aussi pincée qui met notamment en avant quelque chose qu’il cache ou quelque chose qu’il n’a pu dire. Mais à ce moment-là, il y a un maliase entre ce qui se passe ce qui s’est dit et son expression.

A 7″40, je rejoins le mentaliste que le stroke à outrance peut paraître comme une forme de manipulation mais pas toujours surtout pour des profils gentils, altruistes. Dans ce cas-là, c’est juste et surtout dans un but de nous endormir.

A 8″32, « cependant mes chers compatriotes », que de signes ! Epaules avancées, torse en mouvement, lèvres fermées et pincées, voix … Je rejoins le mentaliste ce n’est pas une micro-expression. Pour le reste je ne suis pas d’accord d’autant que le regard semble assez congruent avec le bas du visage, tout aussi fermé entre autres. Car il faut analyser tous les signes même si parfois on n’a pas la réponse de suite. Là, encore ces lèvres pincées qui met en avant encore une gêne, un malaise, quelque chose qui ne lui convient pas ou qu’il ne pet vraiment dire comme il se doit.

A 9″17 : la langue après elle s’accélère, pause, elle s’intensifie. Torse avancé toujours dans l’envie de convaincre, se synchroniser puis pause avec respiration et basculement vers l’arrière. Un léger lèvres fermées encore, comme les autres mais rapides… On sent qu’il se relâche au fur et à mesure du discours.

A 9″29, je suis d’accord avec le mentaliste, les signes sont congruents avec la voix et les mots

A 9″38, on revoit encore la bouche fermée rapidement, mains qui ponctuent ses propos pour convaincre.

A 9″44, intéressant ce mouvement de tête en même tant que les mains jointes ramener vers le visage qui mettent plus un « je vous prie de me croire » en avant… Mais pourquoi la tête a t-elle bougé ainsi? Un tic? Un mensonge qui révèle une gêne corporelle (le corps ne ment jamais)? c’est une gêne oui qui du fait du relâchement peut parfaitement permettre au corps d’avoir des mouvements sincères, révélant donc une incongruence? Le geste est nerveux, vif, semble incontrolé et sortant des gestes usuels du discours. Une gêne physique? non, je n’y crois pas d’autant qu’il est assez dans le contrôle avec ses mains jointes.

A 10″14, oui le mensonge peut passer avec des superlatifs et justificatifs mais pas que car tous les mensonges ne s’expriment pas de la sorte. Je suis d’accord avec le mentaliste sur son analyse.

A 11″08, le ton de voix n’a rien de rassurant et change sur « nous avons écouté… » les sourcils se rabaissent, tête penchée de l’autre coté, la main « batonne » moins et poing serré, épaules retombées…. là c’est un mensonge déclaré qui se confirme par « depuis le premier jour ». Un mensonge qui peut être obligé par manque de choix, pour rassurer, pour ne pas tout dire, pour cacher autre chose, etc. Que des incongruences mais là beaucoup plus fortes que les autres : le corps se relache et se maîtriser devient plus dur. Bien vu le mentaliste. sauf quand il parle de début de la peur selon les travaux d’Ekman. C’est juste un controle raté des expressions face aux mots.

A 12″50, mains écartées « ce sont là nos priorités » , voix qui retombe, un coup de fatigue? Le contrôle des gestes ne fonctionnent plus et aussi, le prompteur ne me semble toujours pas vérifiable avec le relâchement que Monsieur Macron a au fil de l’avancée du discours. A 12″57, de moins en moins convainquant à se demander si il comprend ce qu’il dit. Est-il ailleurs?

A 13″22, peut-être que cela s’appelle schéma, dans notre jargon on parle d’illustration comme j’en parle depuis le début de ce poste pour convaincre ou appuyer ses propos ou simplement en non-verbal juste pour illustrer (comme lever le pouce pour faire du stop, tout le monde comprend dans les pays ou ce code est installé). Dans la baseline de Monsieur Macron, convaincre fait partie de sa communication. Ce ne sont pas toujours des gestes réfléchis mais parfois des gestes encrés selon les profils. Quand ils sont réfléchis, c’est pour mieux manipuler pas forcément de façon négative, soit, je réitère convaincre. Cela se vérifie sur des cultures qui parlent beaucoup avec des gestes comme les Italiens par exemple et d’autres peu comme les Asiatiques.

A 14″09, Monsieur Macron fatiguerait-il? En aurait-il marre? Pense-t-il à autre chose? Expression intéressante suivie d’un haussement d’épaule. Il ne croit pas à ce qu’il dit et il ne dit pas ce qui est vraiment dans ses pensées. Idem à 14″54. Oui, le mentaliste a raison, c’est compliqué pour Monsieur Macron de dire cela car il sait que c’est faux. A noter des épaules qui se resserrent en disant qu’il faut protéger les plus faibles… Un geste sincère et congruent avec les mots mais pas le discours et le contexte (à 15″44).

A 16″10 encore des gestes nerveux et tête penchée à gauche (face à l’écran), je suis d’accord avec le mentaliste.

A 17″45, mains jointes, frottées et serrées sur « beaucoup de décisions ». L’analyse du mentaliste est intéressante et rejoint sur le fond la mienne. Dans notre approche, on tendra à dire qu’il y a un renfort en mettant ses mains ainsi pour cacher un mal-être en parlant des choses apprises, des choses inculquées, des propos décidés. Ses mains ainsi posées et calées montrent un encrage pour s’assurer de réussir sa mission, ce qu’on doit faire, comme un mauvais moment à passer mais dont on s’acquitte de façon contrôlée et pour le contrôler ce moment, on cale son corps comme on peut avec des signes qui permettent de se sentir stabiliser. Ensuite, la main gauche ceci ou droite cela, il y a des dyslexiques, ambidextes et doubles cerveau. Donc prudence.

Autre signe intéressant, car je ne vais pas tout faire, à 19″24, un sourcil plus levé que l’autre sur nos entreprises… 19″34, le quoiqu’il en coûte est ponctué d’un baton. Je rejoins le mentaliste, mais en plus c’est un encrage pour tenter de rassurer et aussi endormir. En fait, il vaut mieux expliquer le quoiqu’il en coûte que de marteler les gens d’un mot sans explications.

A 20″20, on sent bien le relâchement de Monsieur Macron. Son corps bouge plus. 20″24 on retrouve les poings fermés, pour encore plus imposer ce quoiqu’il en coûte. Le discours est écrit vous dites? Avec 3 quoiqu’il en coûte à l’actif. Cela mérite doute non? A 20″48 les yeux lâchent la caméra et suivent ses gestes, un discours écrit, là on ne le voit pas. Il improvise?!

A 20″51, « réduire » et ces lèvres encore bien fermées ponctués d’un silence et déglutition… Que cela en dit long, encore une jolie gêne entre ce qui est dit et ce qu’il sait. Puis voix appuyée, presque forcée pour ajouter de la force à ce qu’il ne croit pas lui-même.

A 20″56 et je l’ai vu au début de la vidéo, une micro-expression apparait sur la commissure des lèvres à gauche (face écran)… elle peut s’apparenter au mépris des expressions faciales d’Ekman. Ce n’est pas de l’amusement mais en effet il se lâche ou plutôt se relâche et le corps ne mentant pas, il prend le dessus. Oui un sourire mais pas un vrai à 21″24, bien vu.

A 21″31, dur de dire les mois, pause, déglutition avant de le dire avec un visage controlé en émotion. Pas une gène, juste qu’il sait qu’il doit le dire mais qu’il ne le dira pas de suite comme le reste, tout ce dit à petites doses alors qu’il sait déjà ce qu’il devrait dire et ne dit pas. Non encore une fois pas de peur sur son visage selon Ekman.

A 22″17, l’expression qu’il fait confirme ce que je viens d’écrire. Je partage l’avis du mentaliste.

A 22″47, changement de regarde et le corps est totalement orienté sur la caméra, fermé, comme une masse qui doit convaincre, la voix change aussi. Ce n’est pas on avance comme dit le mentaliste, mais plutôt de croire, de faire comme Monsieur Macron dit car il veut convaincre qu’il a raison et on n’a pas le choix.

Nadine TOUZEAU
Profiler, net-profiler, chercheur en comportement des cybercriminels

Non classé

Atteindre le 20/20 pour cette nouvelle année

Nadine TOUZEAU présente ses Voeux pour 2020

  • 5 points sur 20 pour la santé.
    Qu’elle vous soit forte, meilleure ou identique tout en la cultivant avec un Corps/Esprit/Coeur equilibré par des actes et éléments sains. Apprendre à dépasser nos faiblesses en les optimisant.

  • 5 points sur 20 pour le coeur.
    L’amour de vous-même et des autres dans le respect, la droiture, la complicité, la loyauté pour l’élu de votre coeur, votre famille, vos amis, vos collaborateurs… Le cultiver à chaque instant. D’accepter les différences avec bienveillance. Donner pour construire, permettre d’améliorer et faire perdurer la transmission.

  • 5 points sur 20 pour le succès.
    Qu’elle soit professionnelle ou personnelle, cette réussite passe par la connaissance de soi, de ses potentiels, de ses développements et dépassements possible. Votre richesse se fera à ce prix en tout point et donc votre réussite, propre à vous qui vous donnera de nouvelles ailes pour encore vous dépasser et soutenir les autres.

  • 5 points sur 20 pour ce que vous ferez de vous.
    Apprendre, se développer, s’épanouir plus, donner, innover, s’améliorer, se remettre en question, s’excuser, pardonner et se faire pardonner, travailler son ego, aimer plus… Tous les actes que vous ferez qui vous permettront de devenir meilleur pour vous et autrui.

La moyenne de ces notes vous assurera un bonheur dont le degré ne dépendra que de vous au grè de votre travail et de ses résultats.

Et c’est tout le mal que Conseil en Comportement représenté par
Nadine TOUZEAU vous souhaite.

https://www.conseilencomportement.com/

 

graduate Paul Ekman·Non classé

CONFERENCE – FORMATION – CONSEIL

L’Homme est au coeur de tout acte. C’est trop souvent occulté. Ainsi de nombreuses situations ont été interprétées à tort. Pourtant, le langage du corps est plus explicite, vrai et éloquent que le langage verbal. 80% de la communication est NON-VERBALE. Pourquoi n’est-il donc pas analysé afin d’en optimiser les résultats rapidement?

Que ce soit au sein d’une entreprise afin de sécuriser un recrutement en limitant les infiltrations, vérifier une négociation pour assurer un bon investissement ou détecter des preuves comportementales sur des affaires sensibles, déceler des vrais profils sur la toile, etc., le profilage répond rapidement à ces besoins et rassurent vos décisions, le travail d’une équipe, etc.

Notre métier est un métier d’appui et transversal afin de contrôler voire sécuriser un contexte, une personne, une situation, une affaire, un couple, une mission, etc.,  souvent sensible dans tout secteur d’activité et espace confondu.

Le corps ne ment jamais même derrière l’écran. Pourtant, en matière de cybercriminalité, une structure n’est sécurisée qu’avec des services Digitaux aux techniques de pointes, matières grises incluses. Sachant que statistiquement, les attaques cybercriminelles sont dues majoritairement à une erreur humaine (63% dans un rapport Deloitte, 2018), minoritairement par maladresse interne à la structure, comment la technique peut anticiper des cyberattaques de nos cybercriminels très ingénieux? L’humain est également occulté dans sa compréhension et analyse de son comportement derrière l’écran. Cet humain derrière l’outil connecté qui vit dans le monde réel! Ce cyberespace devenu cyberguerre pour certain qui offre une nouvelle ère de combat bien plus subtile et complexe que l’air, l’eau ou l’espace, à comprendre avant de l’affronter.

Le net-profiling est né de cela : analyser les comportements derrière l’écran et intégrer ceux dans l’espace réel.

Les utilisateurs de l’espace virtuel restent des êtres humains vivant dans le réel, mais dont les comportements derrière l’écran se modifient selon leur profil, mobile, état, etc. Le cyberespace étant en soi un univers nouveau et libre, transversal et sans frontière, il autorise des actes qui ne sauraient être commis dans la « vraie vie ». Les détecter, les comprendre, les analyser afin d’appréhender ses « Avatars » apportent une autre vision et un atout  à son métier dans le digital et développe ses performances cybersécuritaires.

C’est en commettant l’erreur de croire que le profilage dans l’espace virtuel est aussi facile que dans l’espace réel que Nadine TOUZEAU a développé plusieurs théories scientifiques concernant ses travaux de recherche sur les « Différenciations Comportementales entre le Réel et le Virtuel » dont certaines n’ont pas été rendues publiques sur le comportement des cybercriminels étudiées dans de nombreux pays.

Enfin, si la délinquance a fortement investit l’espace virtuel, recrutant des cybercriminels qui n’auraient probablement pas commis de délits dans l’espace réel, la synergie entre délits et trafics n’a plus la même logique que dans l’espace réel. Ainsi, les affaires ne sont quasiment pas croisées entre elles. Les investigations sont faites comme dans le réel, sans comprendre et appréhender le virtuel tel qu’il est. Enfin, le sans frontière de l’espace cyber est valable sur les cibles plus ou moins choisies : entreprise, institution d’état, association, VIP. Personne n’est à l’abri d’être victime d’un acte cybercriminel.

Apprendre à détecter et se protéger des cybercriminels c’est aussi apprendre à détecter des comportements dans l’espace réel et en comprendre son langage.

Conférencière internationale scientifique, Nadine TOUZEAU intervient auprès des entrepruses et organisations diverses pour informer notamment sur les risques comportementaux derrière l’écran.

Les formations initiatiques ou pas en comportement et profiling sont sur mesure et ne concernent que l’humain dans l’espace réel et virtuel. Elles répondent à votre cahier des charges, objectifs souhaités et cibles stagiaires de tout univers professionnels et de différentes nationalités. Toutefois, si diversité des stagiaires il y a, tous ne peuvent apprendre à détecter un terroriste avant passage à l’acte ! 

Les demandes de conseil les plus fréquentes demandées par des chefs d’entreprise sont d’effectuer des profils d’individus afin de sécuriser une affaire, un recrutement, un conflit ou un environnement. Ces sécurisations des affaires intègrent le cyber espace. Le recrutement est une des missions les plus récurrente pour sécuriser le point d’entrée de l’entreprise. La détection, analyse et protection face aux informations sur la toile est un des besoins les plus requis également. Les missions de conseil de Nadine TOUZEAU ne se limitent pas à un seul univers bien que proche de l’économique.

Le réseau de Nadine TOUZEAU est international. Les formations et missions peuvent être faites en anglais et appuyées par d’autres professionnels dans les sciences du comportement sélectionnés selon leur fiabilité et leurs résultats.

 

 

Offre de services Coaching, formation et e-learning : https://www.conseilencomportement.com/
Conférences possible aussi
Etudions votre demande par mail : ntprofiler (at) protonmail(dot)com
ou sur
LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/nadine-touzeau-b8096a8/

Profilement Vôtre

Nadine TOUZEAU

Non classé

CRASH A320 : Andreas Lubitz profil

International news is full of information on a range of aircraft accidents.

The two helicopters with teams from the reality TV « Dropped ».Unlikely accident between these two flying birds whose surprising knowing the same video quality drivers. But until then personally I would not doubt it.

The A320 crash happened near Digne in France was my trigger to understand many shadows or arranged theories as suicide pilot error …But there were other airports, Holland via Moscow, Malaysia to Mali … aircraft outline, helicopters with celebrities …

What it raised immediately questions is: 8 to 12 minutes without anyone knowing what is happening, not related to the control tower and downhill. It’s long 8-12 minutes. The press shows that the speed was increased downhill: this journalist knows he inertia? And if the pilot was trying to go through as it was in dropping out? The fact that it seeks to modify the push by changing the joystick gazen control repeatedly prove two things: first that it is not suicidal, which bounces off the second he tries to get out of a critical situation.

Suicide is a selfish act. It rarely leads people in his death as to throw himself under a truck as a pedestrian or with his car, and in low numbers except collective suicide as practiced sects, the majority of whose members do not validate the suicide of somewhere else.

To commit suicide, first we choose how we will die, and when, or go into details which end his days very quickly and without too much suffering. Often was prepared and sometimes it goes without reaching the act before trying again. The environments are isolated or public. We are looking to move away or otherwise show her distress as a cry for help. We predisposes it has the will to, it does not see the end of the tunnel, we live in a dark environment, stressful, disagree on all or part of oneself. It feels wrong. Those who are going to commit the act speaks little, sometimes they entrust themselves to others evoking to finish. It is a notion of leakage. Reality is sometimes disconnected in the emotional, ie we lose self-esteem, confidence, we feel dis-liked, etc. Suicide then represents a solution to suffer no more, no more fighting, no more suffering.

In fact, Andreas Lubitz did not cause his suicide using the A320.

Considering this, I would add these reflections:
– Suicidal puts everything in place to leave a message explaining why we will commit this act, which does not seem the case for Andreas Lubitz (I read that he wanted his name to be retained by the world : pure speculation!).
– Moreover, the conversations between the pilot and co-pilot are playful: in 10 minutes it would rock in the urge to « kill 150 people with it »? A bipolar person could possibly do it, but would not have been recruited by an airline.
– You need a trigger! Here again I have not read anything that allows an act of suicide.
– Means a breath in the cockpit, is that of Andreas Lubitz. According to experts who have listened to this tape, this breathing is that of a person under oxygen mask! If you are suicide by putting his oxygen mask?
– During the 8 to 12 minutes and the last before the crash, no one responds to the control tower, but if they just could not, neither captain nor his co-driver ?!
– Similarly, the co-pilot refused to open the door to the captain: there too, and if he could not?
– The co-pilot problems of lose sight should escape to drastic medical checks of employees on flights airlines Companie such as Lufthansa, one of the best in the world?
– Finally, trained 150 people including his colleagues that obviously appreciate in a mountain putting 8 to 12 minutes the plane in silence downhill then 1 minute dive on a mountain, it is very long for a suicide seems decidedly disorganized.

I analyzed some pictures of Andreas Lubitz whose profile shows an anxious person, concerned, anxious, disturbed, even a little sad. Person not very communicative about himself isolated, introverted, not necessarily friendly or unfriendly. His sleep was to be troubled and needed to be regulated in particular to do her job I suppose. It’s probably also in this spirit that he has been treated by what I think he loved his work. He must have a need for grandeur, above culmination of his abilities which animated his anxieties. The rest of what I profile is antinomical suicidal:methodical, rigorous, athletic, with projects, bulimic successful, should agree to go for first place, protective, unobtrusive picky, with the notion of service. He must have a passion, something that animated and for which he was holding. It presents a builder profile as family or establish a home etc.

This co-driver Andreas Lubitz is, according to all the elements that I have, not the terrorists who committed the crash, he tried to save the plane and I want his family to know if it can ease their pain, and all grieving families as a result of the crash.

And if I defend my thesis of an act of terrorism it is precisely that kind of crash is too frequent.While notebooks safe loads are becoming more sophisticated, we discover defects in « virtual brain » embedded. Defects that allow infiltrations types cybercriminal. And I can not prevent to think about this fact: an old case of an attack in the United States of a car whose occupants were « precious » for a big legal affair, which was remote controlled remotely to crash .

Nadine TOUZEAU
Profiler, net-profiler

>>>>><

L’actualité internationale est riche en information sur un ensemble d’accidents d’avion.

Les deux hélicoptères avec les équipes de la télé-réalité de « Dropped ». Improbable accident entre ces deux oiseaux volants et dont la vidéo même surprend connaissant la qualité des pilotes. Mais jusque-là personnellement, je n’allais pas douter.

Le crash de l’A320 près de Digne en France a été mon déclencheur afin de comprendre de nombreuses ombres ou théories arrangées tels suicide, erreur de pilotage… Mais il y a eut d’autres aéroports, de la Hollande en passant par Moscou, de la Malaisie au Mali… des avions de grandes lignes, des hélicoptères avec des personnalités…

Ce qui m’a de suite interpellé c’est : 8 à 12 minutes sans qu’on ne sache ce qui ce passe, sans lien avec la tour de contrôle et en descente. C’est long 8 à 12 minutes. La presse affiche que la vitesse a été augmentée en descente : ce journaliste connait-il l’inertie? Et si le pilote cherchait à remonter par ce qu’il était en décrochage? Le fait qu’il cherche à modifier la poussée en modifiant la manette des gaz à plusieurs reprises prouvent deux choses : la première qu’il n’est pas suicidaire, ce qui rebondit sur la seconde qu’il cherche à se sortir d’une situation critique.

Un suicide est un acte égoïste. On entraîne très rarement des personnes dans sa mort tel pour se jeter sous un camion en tant que piéton ou avec sa voiture, et en faible nombre sauf les suicides collectifs comme pratiquent des sectes, dont la majorité des membres ne valideront pas le suicide d’ailleurs.

Pour se suicider, on choisit d’abord comment on va mourir, puis quand, ou, on entre dans un détail qui sera de mettre fin à ses jours très rapidement et sans trop de souffrance. Bien souvent on s’y prépare et parfois passe à l’acte sans aboutir avant de recommencer. Les environnements sont isolés ou publics. On cherche à s’éloigner ou au contraire montrer son désarroi comme un appel au secours.  On se prédispose à, on a la volonté de, on ne voit pas le bout du tunnel, on vit dans un environnement sombre, stressant, en désaccord sur tout ou parti de soi-même. On s’y sent mal. Ceux qui vont commettre l’acte n’en parlent que peu, parfois ils se confient à autrui en évoquant d’en finir. C’est une notion de fuite. La réalité est parfois déconnectée dans l’affectif, c’est à dire qu’on perd une estime de soi, une confiance, on se sent dés-aimé, etc. Le suicide représente alors une solution pour ne plus souffrir, ne plus se battre, ne plus subir.

De fait, Andréas Lubitz n’a pas provoqué son suicide en utilisant l’A320.

Considérant cela, j’ajouterais ces réflexions :
– Le suicidaire met tout en place pour laisser un message d’explication du pourquoi on va commette cet acte, ce qui ne semble pas le cas pour Andréas Lubitz (j’ai lu qu’il voulait que son nom soit retenu par le monde entier : pure spéculation!).
– Qui plus est, les conversations entre le pilote et copilote sont enjouées : en 10 minutes il basculerait dans l’envie de « suicider 150 personnes avec lui » ?! Une personne bipolaire pourrait le faire éventuellement, mais n’aurait pas été recrutée par une compagnie aérienne.
– Il faut un déclencheur ! Là encore, je n’ai rien lu qui permette un acte de suicide.

– On entend une respiration dans le cockpit, soit celle d’Andréas Lubitz. D’après des experts qui ont écouté cette bande, cette respiration est celle d’une personne sous masque à oxygène! Se suicide-t’on en mettant son masque à oxygène?
– Durant les 8 à 12 minutes et la dernière avant le crash, personne ne répond à la tour de controle, mais s’ils ne pouvaient tout simplement pas, ni le commandant de bord, ni son copilote?!

– De même, le copilote refuse d’ouvrir la porte au commandant de bord : là aussi, et s’il ne pouvait pas?
– les problèmes de vue du copilote échapperaient aux contrôles médicaux drastiques des employés sur des vols des compagnies aériennes comme celle de la Lufthansa, une des meilleures au monde?
–  La vitesse a été augmentée en descente. Mais le copilote a donné des poussées de gaz à plusieurs reprises en pilotage automatique. Et si Andréas Lubitz cherchait à modifier la poussée en modifiant la manette des gaz à plusieurs reprises? Ce qui prouverait deux choses : la première qu’il n’est pas suicidaire par ce que la seconde il cherche à se sortir d’une situation critique. Dans tous les cas, on ne se suicide pas par a-coups!
– Enfin , entrainer 150 personnes dont ses collègues qu’on apprécie visiblement dans une montagne en mettant 8 à 12 minutes l’avion dans le silence en descente puis 1 minute en piqué sur une montagne, c’est très long pour un suicide qui semble décidément bien désorganisé.

Crash A320, ce n'est pas un suicidaire ni terroriste
Crash A320, ce n’est pas un suicidaire ni terroriste

J’ai analysé les quelques photos d’Andréas Lubitz dont le profil montre bien une personne inquiète, soucieuse, angoissée, perturbée, un peu triste même. Personne assez peu communicante sur lui-même, isolée, introverti, pas forcément sociable ni désagréable. Son sommeil devait être troublé et nécessitait d’être régulé notamment afin d’exercer son travail je présume. C’est surement aussi dans cet esprit qu’il s’est fait soigner par ce que je pense qu’il aimait son travail. Il devait avoir un besoin de grandeur, d’aboutissement au dessus de ses capacités ce qui animait ses angoisses. Le reste de ce que j’ai profilé est antinomique avec un suicidaire : méthodique, rigoureux, sportif, ayant des projets, boulimique de réussite, ne devait s’accorder qu’à aller chercher la première place, protecteur, pointilleux discret, ayant la notion du service. Il devait avoir une passion, quelque chose qui l’animait et pour laquelle il tenait. Il présente un profil de bâtisseur telle famille ou établir un foyer etc.

Ce copilote, Andréas Lubitz n’est, selon tous les éléments dont je dispose, pas le terroriste qui a commis le crash, il a tenté de sauver l’appareil et j’aimerais que sa famille le sache si cela peut apaiser leur douleur, ainsi que toutes les familles en deuil des suites de ce crash.

Et si je défends ma thèse d’un acte terrorisme c’est justement par ce que ce genre de crash est trop fréquent. Alors que les cahiers des charges sécuritaires sont de plus en plus pointus, on découvre des failles dans des « cerveaux virtuels » embarqués. Des failles qui autorisent des infiltrations de types cybercriminelles. Et je ne peux m’empêcher de penser à ce fait : une vieille affaire d’attentat aux Etats-Unis d’une voiture, dont les occupants étaient « précieux » pour une grosse affaire juridique, qui a été téléguidée à distance vers un crash.

Nadine TOUZEAU
Profiler, net-profiler